Fermer le menu

  Podcast

L'info différente

Mondial 2019 : un bilan qui révèle des inégalités hommes-femmes

5 juil. 2019 à 07:10

C'est l'heure de dresser un petit bilan de cette huitième édition de la Coupe du Monde féminine organisée en France.

Qui aurait cru il y a quelques années qu'un match de football féminin puisse réunir plus de 10 millions de téléspectateurs ? C'est pourtant ce qu'ont réussi à faire les Françaises qui ont créé un véritable engouement populaire derrière elles. Si le bilan sportif s'est révélé être décevant puisqu'elles n'ont pas réussi à dépasser le cap des quarts de finale, les Tricolores ont gagné de la médiatisation et une sacrée exposition. 

Organisée en France, la compétition a su fédérer et attiser les curiosités autour de ce football féminin qui se développe à grande vitesse ces dernières années. Mais quelles différences entre les femmes et les hommes en football ?

Moins d'arrêts de jeu !

La première différence dans le jeu qui existe entre les femmes et les hommes tient au nombre de fautes commises. Il y a en moyenne moins de tacles, de mauvais coups commis dans un match de football féminin et la Coupe du Monde a confirmé cette impression.

Qui dit moins de contacts durs dit moins d'arrêts de jeu et donc plus de football. En clair, et n'en déplaise aux détracteurs, on joue plus au foot chez les filles que chez les garçons ! 

Bien sûr le niveau proposé n'est pas du tout le même. Et les écarts sont parfois démentiels, à l'image de la victoire écrasante des Américaines 13 à 0 face à la Thailande ! Mais il peut aussi s'expliquer par le déficit d'infrastructures qui handicape encore le football féminin. 

Moins bien payées 

L'autre différence se retrouve sur la fiche de paie. Pour cette compétition, la FIFA, l'instance qui organise les compétitions mondiales de football, a mis à disposition une dotation de 30 millions de dollars pour le Mondial féminin. Chez les hommes, la somme s'élevait à plus de 400 millions de dollars. 

Des inégalités salariales qui se lisent également au niveau des clubs de football professionnels. En Ligue 1, le salaire moyen d'une joueuse de l'Olympique Lyonnais, le meilleur club français féminin, s'élève à 4000 euros lorsque chez les hommes, il n'est pas rare de voir des joueurs émarger à plus de 100.000 euros par mois. 

Sur le même thème

Sport: la coupe du monde de football féminin
Expo itinérante d'un football qui cherche à écrire «l'Histoire»
Le foot, ce sport de filles !

Partager : J'aime Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Flux RSS de l'émission

Plus d'infos

AAH Accessibilité AESH AG2R LA MONDIALE Agefiph Aidant AIRe Allocation aux adultes handicapés Altérité Alzheimer ANAIS APF France Handicap Application Association ASEI Athlétisme Attentat Autisme AVC Aventure Aveugle Banque Populaire Bataclan Bénévolat Billet d'humeur Blandine Lacour Brûlures Cancer Canicule CCAH Cécité Championnat du monde Chanson Chatbot Chien-guide Cinéma Coupe du monde Croix-Rouge français Crowdfunding Culture Cuisine Défi Défi solidaire Diabète Différence Discrimination Diversité École inclusive Ecologie Éducation EHPAD Élection Élèves handicapés Emploi Enfant Entreprise Entreprise adaptée Environnement ESAT Estime de soi Étude Étudiant Exclusion Fauteuil roulant Famille FEHAP Femmes Fêtes Film FIPHFP FIRAH Fondation Fondation April Fondation Banque Populaire Fondation Falret Fondation Léopold Bellan Foot Formation Gay Games Goalball Grand Age Handicap Handicap mental Handicap moteur Handicap psychique Handicap visuel Handisport Harcèlement Histoire Homosexualité Hôpital Humour Hyperactivité IMC Inclusion Innovation Insertion Insolite Isolement I Wheel Share Journée Spéciale Aidants Actifs 2018 Justice Klesia Ladapt Lecture LGBT Livre Logement LSF Lyon Maladie Maladie rare Malvoyant Mbappé MDPH Mécénat Médialab Mode Musique Natation Nexem OCIRP Opération Paralysie cérébrale Parkinson Photographie Politique Prothèse Prévention Reportage Réchauffement climatique Recherche Rentrée Rugby-fauteuil Santé Santé mentale Scolarisation Scolarité SDF Seniors Sexualité Sida Société Solidarité Solitude Sommeil Suicide Sport Sport adapté Stress post-traumatique Surdité TDAH Technologies Télévision Théâtre Tolérance Tourisme Transports Traumatisme Trisomie 21 Tumeur UNICEF Vacances Vivre Ensemble Vivre et devenir Wilson Zoothérapie

Rester informé