Fermer le menu

  Podcast

L'info différente

Une étude Ifop dresse le portrait-robot des agresseurs LGBT-phobes

17 mai 2019 à 09:00

Une étude réalisée par l’Ifop sur plus de 13 000 personnes dénonce les violences faites à la communauté LGBT.

Ces agressions qu’elles soient physiques ou verbales, envers les personnes LGBT et en raison de leur orientation sexuelle portent aujourd’hui un nom bien précis, on parle de LGBT-phobie. La parole des victimes s’est libérée récemment dans la vie réelle comme sur les réseaux sociaux on l’a vu notamment avec l’utilisation d’hashtags comme le « metoo ». Pourtant l’année 2018 a été qualifiée « d’année noire » pour la communauté LGBT avec une homophobie qui continue d’augmenter.

Portrait robot des agresseurs LGBT phobes

L’étude réalisée par l’Ifop pour la fondation Jasmin Roy-Sophie Desmarais, en partenariat avec la fondation Jean Jaurès menée, sur plus de 13 000 personnes dénonce les violences faites à la communauté LGBT. Elle a permis de dresser un « portrait robot » des victimes les plus touchées mais aussi des agresseurs LGBT-phobes. Comme le précise Denis Quinqueton, co-directeur de l’Observatoire LGBT+ de la fondation Jean Jaurès « il y a un profil type est il est préoccupant. C'est pour 80% des hommes, il y a une vraie barrière de genre. Il agit soit en groupe, soit en bande, soit pour se faire valoir d'un groupe. Et pour les 3/4 d'entres eux, ils ont moins de 30 ans. On a sans doute ratés quelque chose au niveau de l'école. » 

Les conséquences comportementales de ces LGBT-phobies 

Ces violences envers les LGBT impactent fortement les victimes et développent chez elles des sentiments d’insécurité et souvent de mal-être. Elles vivent dans un environnement homophobe qui les pousse à adopter certaines stratégies lorsqu’elles sont dans un espace public. Ce sont des stratégies d’invisibilité (par exemple éviter de tenir la main de son partenaire de même sexe dans la rue) mais aussi des stratégies d’évitement (c’est-à-dire éviter de se rendre dans certains endroits). 

Des solutions contre ces agressions existent

Mais ça peut encore aller plus loin puisque selon l’étude 16% des homosexuel(les) étaient prêts à quitter leur ville à cause du climat d’hostilité qui y règne. Vous pouvez en parler à un proche (c’est d’ailleurs le réflexe le plus courant des victimes d’agressions LGBT dans plus de la moitié des cas), vous pouvez également signaler les faits aux forces de l’ordre, déposer plainte ou en parler à une association spécialisée comme SOS Homophobie.

Sur le même thème

Comment répondre aux insultes homophobes?
Insultes et violences à répétition : la France devient-elle de plus en plus homophobe?
Homophobie : 400 artistes mobilisés pour combattre les préjugés

Partager : J'aime Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Flux RSS de l'émission

Plus d'infos

AAH Accessibilité AESH AG2R LA MONDIALE Agefiph Aidant AIRe Allocation aux adultes handicapés Altérité Alzheimer ANAIS APF France Handicap Application Association ASEI Athlétisme Attentat Autisme AVC Aventure Aveugle Banque Populaire Bataclan Bénévolat Billet d'humeur Blandine Lacour Brûlures Cancer Canicule CCAH Cécité Championnat du monde Chanson Chatbot Chien-guide Cinéma Coupe du monde Croix-Rouge français Crowdfunding Culture Cuisine Défi Défi solidaire Diabète Différence Discrimination Diversité École inclusive Ecologie Éducation EHPAD Élection Élèves handicapés Emploi Enfant Entreprise Entreprise adaptée Environnement ESAT Estime de soi Étude Étudiant Exclusion Fauteuil roulant Famille FEHAP Femmes Fêtes Film FIPHFP FIRAH Fondation Fondation April Fondation Banque Populaire Fondation Falret Fondation Léopold Bellan Foot Formation Gay Games Goalball Grand Age Handicap Handicap mental Handicap moteur Handicap psychique Handicap visuel Handisport Harcèlement Histoire Homosexualité Hôpital Humour Hyperactivité IMC Inclusion Innovation Insertion Insolite Isolement I Wheel Share Journée Spéciale Aidants Actifs 2018 Justice Klesia Ladapt Lecture LGBT Livre Logement LSF Lyon Maladie Maladie rare Malvoyant Mbappé MDPH Mécénat Médialab Mode Musique Natation Nexem OCIRP Opération Paralysie cérébrale Parkinson Photographie Politique Prothèse Prévention Reportage Réchauffement climatique Recherche Rentrée Rugby-fauteuil Santé Santé mentale Scolarisation Scolarité SDF Seniors Sexualité Sida Société Solidarité Solitude Sommeil Suicide Sport Sport adapté Stress post-traumatique Surdité TDAH Technologies Télévision Théâtre Tolérance Tourisme Transports Traumatisme Trisomie 21 Tumeur UNICEF Vacances Vivre Ensemble Vivre et devenir Wilson Zoothérapie

Rester informé