Fermer le menu

  Podcast

L'info différente

Saviez-vous que dans le passé, les personnes handicapées étaient souvent vénérées ?

6 déc. 2018 à 15:40

La prise en charge du handicap est-elle un comportement plus courant de nos jours que par le passé ? Rien n’est moins sûr. Soins chirurgicaux (amputation, trépanation…), appareillages compensatoires (prothèse, béquille…) et modalités d’agencement des corps dans les tombes sont, pour les archéologues, autant d’indices de prises en charge. Dans son ouvrage Handicap : quand l’archéologie nous éclaire Valérie Delattre, archéo-anthropologue à l’Inrap, contribue à la réflexion collective sur l’accueil de la différence dans les sociétés qui nous ont précédés.   Invitée de Carole Clémence, dans l'émission Vivre FM C'est Vous, le 8 novembre dernier, l'auteure nous explique en quoi ces connaissances nous éclairent sur la place et les droits des personnes handicapées dans nos sociétés contemporaines.

 

 

La découverte est fascinante. Les équipes de l’INRAP, le plus grand opérateur en archéologie ont exhumé les restes d’un homme du Néolithique qui a été amputé de l’avant-bas. Cette personne que l’on qualifierait aujourd’hui de « handicapée » a été retrouvée au milieu d’un mobilier somptueux. « Soit il a conservé son statut social et le handicap, soit on a souhaité l’honorer dans la mort en lui donnant un mobilier de prestige, peut être parce qu’il était handicapé », selon Valérie Delattre, archéo-anthropologue, spécialiste des pratiques funéraires et culturelles de la protohistoire au Moyen-âge. Cette chercheuse est l’auteure de Handicap, quand l’archéologie nous éclaire, paru aux Éditions du Pommier.

Le handicap source de promotion

Le degré d’inclusion des personnes handicapées peut aller plus loin. Des fouilles menées par l’INRAP sur les côtes du Pérou en montrent un exemple saisissant. A l’époque précolombienne, les Mochicas habitent la région. Ces ancêtres des Incas ont pratiqué une forme de bienveillance originale à l’égard des individus handicapés moteurs. Ici, le porteur d’un handicap est perçu comme un intercesseur entre les hommes et les dieux, au point que parfois ces individus se voient élevées au rang de chaman, c'est-à-dire qu’ils sont réputés avoir un don qui soigne. " Ce sont vraiment des gens fortement recherchés, au point que certains parents n’hésitaient pas à estropier des enfants pour être valorisées » , explique Valérie Delattre. On a ainsi retrouvé des crânes et des membres estropiés volontairement, signe d’une volonté de promotion sociale. « Le handicap est une telle valorisation qu’avoir des relations sexuelles avec une personne handicapée, c’est tutoyer les dieux » , précise Valérie Delattre. L’art Mochica atteste de ce type de rapports physiques, on les retrouve en particuliers sur des céramiques, avec des scènes érotiques torrides entre Mochicas handicapés et valides, ces derniers y voient une manière d’obtenir une puissance divine et d’accéder à l’au-delà.

Sur le même thème

Comment vivaient les personnes handicapées il y a plusieurs milliers d'années ?

Le saviez-vous ? Pendant la Seconde Guerre mondiale, 45 000 personnes internées en psychiatrie sont mortes de faim

La canne blanche : une invention française !

Partager : J'aime Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Flux RSS de l'émission

Plus d'infos

AAH Accessibilité AESH AG2R LA MONDIALE Agefiph Aidant AIRe Allocation aux adultes handicapés Altérité Alzheimer ANAIS APF France Handicap Application Association Athlétisme Attentat Autisme AVC Aventure Aveugle Banque Populaire Bataclan Bénévolat Billet d'humeur Blandine Lacour Brûlures Cancer Canicule CCAH Cécité Championnat du monde Chanson Chatbot Chien-guide Cinéma Coupe du monde Croix-Rouge français Crowdfunding Culture Cuisine Défi Défi solidaire Diabète Différence Discrimination Diversité École inclusive Ecologie Éducation EHPAD Élection Élèves handicapés Emploi Enfant Entreprise Entreprise adaptée Environnement ESAT Estime de soi Étude Étudiant Exclusion Fauteuil roulant Famille FEHAP Femmes Fêtes Film FIPHFP FIRAH Fondation Fondation April Fondation Banque Populaire Fondation Falret Fondation Léopold Bellan Foot Formation Gay Games Goalball Grand Age Handicap Handicap mental Handicap moteur Handicap psychique Handicap visuel Handisport Harcèlement Histoire Homosexualité Hôpital Humour Hyperactivité IMC Inclusion Innovation Insertion Insolite Isolement I Wheel Share Journée Spéciale Aidants Actifs 2018 Justice Klesia Ladapt Lecture LGBT Livre Logement LSF Maladie Maladie rare Malvoyant Mbappé MDPH Mécénat Médialab Mode Musique Natation Nexem OCIRP Opération Paralysie cérébrale Parkinson Photographie Politique Prothèse Prévention Reportage Réchauffement climatique Recherche Rentrée Rugby-fauteuil Santé Santé mentale Scolarisation Scolarité SDF Seniors Sexualité Sida Société Solidarité Solitude Sommeil Suicide Sport Sport adapté Stress post-traumatique Surdité TDAH Technologies Télévision Théâtre Tolérance Tourisme Transports Traumatisme Trisomie 21 Tumeur UNICEF Vacances Vivre Ensemble Vivre et devenir Wilson Zoothérapie

Rester informé