Fermer le menu

  Podcast

Journée spéciale Aidants Actifs 2018

30% des aidants familiaux négligent leur propre santé

2 oct. 2018 à 11:40

Depuis 2015, la Fondation April publie un baromètre annuel sur les aidants. Ces personnes qui apportent une aide bénévole à un proche malade ou handicapé représentent 23 % des Français, soit au moins 11 millions de personnes. En résonance avec la thématique 2018 de la Journée Nationale des Aidants du 6 octobre sur « La santé des aidants », le Baromètre de la Fondation APRIL présente un focus sur cette question centrale. Ainsi, 31 % des aidants affirment avoir tendance à délaisser leur propre santé à cause de leur rôle. Parmi eux, les femmes sont plus nombreuses (36 %) que la moyenne à délaisser leur propre santé tout comme les personnes âgées de 35 à 49 ans (42 %). 

Pour la quatrième année consécutive, la Fondation APRIL publie les résultats de son Baromètre des aidants, réalisé en partenariat avec l’Institut de sondage BVA. Reconduite chaque année, cette enquête vise à étudier les changements au sein de la communauté des aidants. Elle met notamment en perspective les évolutions de vie des aidants et de leurs proches aidés ainsi que les mesures existantes ou adoptées liées aux enjeux de notre société : prévention de la santé, vieillissement de la population… Ce Baromètre permet surtout de mieux cerner qui sont les aidants (et les aidés), afin d’essayer d’appréhender leurs attentes et besoins, en matière de soutien, de santé, d’accompagnement ou même de législation. L’objectif est à la fois de démêler le vrai du faux, mesurer les évolutions de cette communauté, identifier et illustrer concrètement la multiplicité des situations auxquelles sont confrontés les aidants qui peut aller de l’aide régulière d’un voisin ayant du mal à se déplacer à l’aide quotidienne apportée à un membre de sa famille…

Vers une évolution significative de la société et une reconnaissance accrue des aidants 

Si les Français étaient 28 % à connaître le terme « aidant » au lancement du Baromètre en 2015, ils sont aujourd’hui 40 % à en avoir entendu parler (soit 2 Français sur 5) dont près de 30% ont une idée précise de ce dont il s’agit. Avec une progression de 12 points en 4 ans, la thématique des « aidants » constitue donc un sujet de plus en plus connu par les Français, sans doute parce que la situation est également de plus en plus endossée ou côtoyée au quotidien. Un constat sans appel dû notamment au vieillissement de la population française.

Ce quatrième Baromètre met en lumière un nouveau phénomène : la progression de la proportion des aidants au sein de la population française. En 2018, 23 % des Français (soit 4 points de plus qu’en 2017) reconnaissent apporter de l’aide de manière bénévole, ponctuelle ou régulière à un ou plusieurs proches en situation de dépendance. La situation d’aidant touche ainsi aujourd’hui plus de 2 Français sur 10. Cependant, on assiste toujours au paradoxe suivant : les aidants ont du mal à se reconnaître comme tels. S’ils sont 36 % à se qualifier d’aidants (un chiffre qui reste stable à un point près par rapport à l’année dernière), leur perception évolue et ils ont de plus en plus conscience de tenir un rôle particulier auprès de leur proche, tout en qualifiant l’aide apportée de normale… Véritable signe de la difficulté à nommer un rôle qu’ils jugent souvent naturel auprès des aidés. Pour beaucoup, ils continuent à « s’ignorer » alors qu’ils ont déjà endossé ce rôle sans le savoir, et très souvent sans le vouloir.

La santé des aidants, un enjeu de santé publique 

En résonance avec la thématique 2018 de la Journée Nationale des Aidants du 6 octobre sur « La santé des aidants », le Baromètre de la Fondation APRIL présente un focus sur cette question centrale. Ainsi, 31 % des aidants affirment avoir tendance à délaisser leur propre santé à cause de leur rôle. Parmi eux, les femmes sont plus nombreuses (36 %) que la moyenne à délaisser leur propre santé tout comme les personnes âgées de 35 à 49 ans (42 %). Ils sont également 22 % à avoir été obligés de reporter des soins qui les concernaient, surtout les personnes âgées de 35 ans à 49 ans (34 %), les CSP+ (32 %) et ceux qui apportent une aide pour les actes élémentaires (29 %). 11 % affirment avoir de nouveaux problèmes de santé depuis qu’ils sont aidants (16 % pour les CSP+) et 10 % trouvent que leurs problèmes de santé déjà existants n’ont fait que s’aggraver. Enfin, chez 9 % des aidants, on note que leur consommation de médicaments a augmenté. Des chiffres qui, s’il en était besoin, montre qu’il est important d’apporter un regard attentif à la situation des aidants et plus particulièrement, à leur santé. Quels sont les maux les plus fréquents ? Parmi les principaux problèmes de santé engendrés par ce statut d’aidant, 38 % correspondent à du stress et de l’anxiété (46 % chez les CSP+), 32 % à un sommeil perturbé (45 % pour les aidants qui passent 40 H ou plus à aider) et 30 % à des douleurs physiques comme des maux de dos (42 % chez les aidants qui vivent avec le proche aidé). Parmi les maux les plus fréquents, viennent ensuite la faiblesse musculaire (18 %), les problèmes de poids (11 %), la dépression (10 %... et 23 % pour les aidants dont les revenus sont compris entre 500 et 1499 €) et la perte d’appétit (9 %). Le Baromètre révèle aussi, que si les aidants accompagnent régulièrement leur proche aidé à l’hôpital, l’intérêt de l’équipe médicale envers eux s’avère presque inexistant. Seuls 13 % des aidants affirment ainsi être interrogés sur leur santé.

Les aidants en première ligne face aux vieillissement

« C'est un point que l'on suivra dans les années à venir. Surtout quand on sait qu'en 2050, en France, plus d'un habitant sur trois aura 65 ans ou plus », explique Nathalie Hassel, directrice de la Fondation April. Ce baromètre annuel est outil permet à la fondation de connaître les enjeux autour des aidants et de soutenir des projets innovants. Par exemple, la fondation France répit, qui travaille à prévenir l’épuisement des aidants. Autre projet, la plateforme Easy.org créée par Handicap International, dont l’objectif est de donner la meilleure information aux aidants en quelques clics.

Le baromètre Les aidants, un enjeux de santé publique est disponible en ligne, il a été réalisé par la Fondation April en partenariat avec l'institut BVA.

Une journée spéciale consacrée aux aidants familiaux qui travaillent

 

Ce mardi 2 Octobre 2018, Vivre FM a bousculé ses programmes pour donner la parole aux aidants familiaux. Ils sont 11 millions en France. 55% d’entre eux travaillent. Comment concilier son rôle auprès de la personne aidée et sa vie professionnelle, sans fragiliser sa vie personnelle ?

Manque de temps, fatigue physique et psychologique, complexité des démarches administratives … pendant 10h non-stop, Vivre FM a donné la parole aux aidants actifs, ainsi qu’à ses auditeurs et à ses nombreux experts, pour que chacun partage ses solutions ; et améliorer ainsi la vie de millions de Français.

Décryptage, témoignage, innovation…. « La journée spéciale aidants actifs » a débuté dès 7h du matin, dans la matinale de Vivre FM, jusqu’à 17h. Relayé sur les réseaux sociaux, ce rendez-vous avait pour objectif de sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées au quotidien par les aidants actifs.

Une opération en partenariat avec le Réseau Salariés Aidants Vivre FM

Sur le même thème

Comment préparer les consultations médicales de ses proches lorsqu'on est aidant?

Le congé de proche aidant, bientôt rémunéré à hauteur de 900 euros par mois?

Partager : J'aime Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Flux RSS de l'émission

Plus d'infos

AAH Accessibilité AESH AG2R LA MONDIALE Agefiph Aidant AIRe Allocation aux adultes handicapés Altérité Alzheimer ANAIS APF France Handicap Application Association ASEI Athlétisme Attentat Autisme AVC Aventure Aveugle Banque Populaire Bataclan Bénévolat Billet d'humeur Blandine Lacour Brûlures Cancer Canicule CCAH Cécité Championnat du monde Chanson Chatbot Chien-guide Cinéma Coupe du monde Croix-Rouge français Crowdfunding Culture Cuisine Défi Défi solidaire Diabète Différence Discrimination Diversité École inclusive Ecologie Éducation EHPAD Élection Élèves handicapés Emploi Enfant Entreprise Entreprise adaptée Environnement ESAT Estime de soi Étude Étudiant Exclusion Fauteuil roulant Famille FEHAP Femmes Fêtes Film FIPHFP FIRAH Fondation Fondation April Fondation Banque Populaire Fondation Falret Fondation Léopold Bellan Foot Formation Gay Games Goalball Grand Age Handicap Handicap mental Handicap moteur Handicap psychique Handicap visuel Handisport Harcèlement Histoire Homosexualité Hôpital Humour Hyperactivité IMC Inclusion Innovation Insertion Insolite Isolement I Wheel Share Journée Spéciale Aidants Actifs 2018 Justice Klesia Ladapt Lecture LGBT Livre Logement LSF Lyon Maladie Maladie rare Malvoyant Mbappé MDPH Mécénat Médialab Mode Musique Natation Nexem OCIRP Opération Paralysie cérébrale Parkinson Photographie Politique Prothèse Prévention Reportage Réchauffement climatique Recherche Rentrée Rugby-fauteuil Santé Santé mentale Scolarisation Scolarité SDF Seniors Sexualité Sida Société Solidarité Solitude Sommeil Suicide Sport Sport adapté Stress post-traumatique Surdité TDAH Technologies Télévision Théâtre Tolérance Tourisme Transports Traumatisme Trisomie 21 Tumeur UNICEF Vacances Vivre Ensemble Vivre et devenir Wilson Zoothérapie

Rester informé