Fermer le menu

  Podcast

L'info différente

Un Français sur deux au travail, victime de gaz, éructations et autres grossièretés !

9 mai 2019 à 11:38

Discussions téléphoniques privées, toux, grognements ou encore bruits corporels… Un sondage révèle qu’un Français sur deux estime avoir un collègue gênant.
 

Si grands sourires et conversations complices sont souvent présents lors de la pause-café au sein de votre entreprise, méfiez-vous ! Il est fort possible que le tout manque cruellement de sincérité. L’agence d’intérim Qapa.fr a réalisé une enquête* auprès de 4,5 millions de personnes concernant leur tolérance face à la gêne pouvant être occasionnée par certains de leurs collègues. Les résultats de ce sondage montre un manque évident d'indulgence mais également un manque de communication sur les relations professionnelles entres collègues. Car entre eux, les Français sont très durs : environ 66% des personnes interrogées estiment avoir un collègue gênant dans leur entourage professionnel direct !

Ce que pensent les femmes et les hommes

Toux, gaz, éructations, monologues, discussions téléphoniques, plaintes, râles, grognements, attitudes négatives, tics et tocs, remarques inappropriées et déplacées, grossièretés, manque de savoir vivre, odeurs corporelles... L'étude de l'agence Qapa.fr passe tout le "bestiaire" en revue de ces choses qui au quotidien font que ça casse ! Pour les femmes, ce sont surtout les odeurs corporelles qui dérangent (30%) et les manifestations du corps de leurs collègues (28%). Côté hommes, même si aux dires de ces dames, ils cancanent plus qu'elles, ce sont les discussions téléphoniques privées ainsi que les monologues incessants qui les agacent le plus. Ce sondage confirme également que très peu de personnes (11%) sont conscientes d'être à l'origine d'un malaise chez les autres, "seulement 3% des femmes et 19% des hommes pensent être gênants pour leurs collègues".

Des conséquences néfastes sur la productivité

L’étude révèle une information étonnante : les collègues gênants peuvent avoir des conséquences négatives sur le travail. Ralentissement de la productivité, ras-le-bol ou encore burn-out seraient les conséquences de ce relâchement général. Au point où plus de la moitié des Français (56%) déclarent que les gênes évoquées pourraient valoir motif de licenciement. Rassurez-vous le droit du travail n'en fait pas encore une cause réelle et sérieuse. Mais vous voici quand même prévenus !

* Sondage réalisé entre le 12 et le 29 avril 2019 auprès de 4,5 millions de candidats sur Qapa.fr. Parmi ces candidats, 52% d'entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Profils : 51% de femmes et 49% d'hommes. Les chiffres et statistiques représentent un état des lieux de l'emploi en France. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

Partager : J'aime Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Flux RSS de l'émission

Plus d'infos

AAH Accessibilité AESH AG2R LA MONDIALE Agefiph Aidant AIRe Allocation aux adultes handicapés Altérité Alzheimer ANAIS APF France Handicap Application Association ASEI Athlétisme Attentat Autisme AVC Aventure Aveugle Banque Populaire Bataclan Bénévolat Billet d'humeur Blandine Lacour Brûlures Cancer Canicule CCAH Cécité Championnat du monde Chanson Chatbot Chien-guide Cinéma Coupe du monde Croix-Rouge français Crowdfunding Culture Cuisine Défi Défi solidaire Diabète Différence Discrimination Diversité École inclusive Ecologie Éducation EHPAD Élection Élèves handicapés Emploi Enfant Entreprise Entreprise adaptée Environnement ESAT Estime de soi Étude Étudiant Exclusion Fauteuil roulant Famille FEHAP Femmes Fêtes Film FIPHFP FIRAH Fondation Fondation April Fondation Banque Populaire Fondation Falret Fondation Léopold Bellan Foot Formation Gay Games Goalball Grand Age Handicap Handicap mental Handicap moteur Handicap psychique Handicap visuel Handisport Harcèlement Histoire Homosexualité Hôpital Humour Hyperactivité IMC Inclusion Innovation Insertion Insolite Isolement I Wheel Share Journée Spéciale Aidants Actifs 2018 Justice Klesia Ladapt Lecture LGBT Livre Logement LSF Lyon Maladie Maladie rare Malvoyant Mbappé MDPH Mécénat Médialab Mode Musique Natation Nexem OCIRP Opération Paralysie cérébrale Parkinson Photographie Politique Prothèse Prévention Reportage Réchauffement climatique Recherche Rentrée Rugby-fauteuil Santé Santé mentale Scolarisation Scolarité SDF Seniors Sexualité Sida Société Solidarité Solitude Sommeil Suicide Sport Sport adapté Stress post-traumatique Surdité TDAH Technologies Télévision Théâtre Tolérance Tourisme Transports Traumatisme Trisomie 21 Tumeur UNICEF Vacances Vivre Ensemble Vivre et devenir Wilson Zoothérapie

Rester informé