Une étude très sérieuse menée par des chercheurs écossais de la très prestigieuse université d'Edimbourg a essayé de répondre à cette question.

Cheveux sur le côté, chemise à carreaux, pantalon en velours et lunettes rondes : le cliché du premier de la classe… Les gens portant des lunettes sont-ils réellement plus intelligents que les autres ? Les chercheurs de l’université d’Edimbourg, 6e meilleure université d’Europe et 19è mondiale, ont tenté de répondre à cette grande question existentielle en mobilisant tous leurs efforts.

Plusieurs échecs au compteur 

De nombreux chercheurs ont déjà tenté, par le passé, de répondre à cette question, mais sans succès. Ainsi une étude, datant de 1988 avait montré que sur 15,000 hommes de 18 ans voyants comme déficients visuels, de nombreux myopes auraient des résultats à des examens bien plus élevés que les autres. Sauf que… aucun chiffre n’a été publié. D’autres études ont par la suite tenté de prouver le rapport entre les lunettes et l’intelligence, toujours sans succès. C’est pour cela, que la deuxième plus grande université du Royaume-Uni, basé à Edimbourg, en Ecosse, a réalisé « la plus grande étude génétique de la fonction cognitive ». Avec 23 prix Nobel, 3 anciens élèves devenus Premier ministre du Royaume-Uni et plus de 60 000 demandes d'inscription chaque année, l’université d’Edimbourg est sans doute celle qui donnera les meilleurs résultats pour répondre à cette grande question : « Les gens à lunettes sont-ils les plus intelligents ? »

Des mois de préparation 

300 000 personnes ont servi de cobaye pour cette incroyable expérience inédite. Le but, montrer le rapport entre le niveau cognitif de chaque individu et leurs problèmes de vue. Pendant de longs mois, les chercheurs ont testé, analysé, calculé pour avoir enfin la réponse que tout le monde attendait.

Des résultats… surprenants 

Quels sont donc les résultats ? Pas vraiment ceux espérés. Sur les 300 000 personnes évaluées, seulement 148 ont le niveau d’intelligence recherché par l'étude. Et sur nos 148 génies, seulement 41 d’entre eux doivent porter des lunettes ! 148 sur 300 000, l'étude n'est donc pas concluante ! Mais nos chercheurs reconnaissent que comme leur étude est à prendre avec des pincettes, qu'ils sont prêts pour davantage creuser le sujet... Persuadés sans doute qu’ils sont loin d’avoir été au bout de leurs recherches.