Fermer le menu

  Podcast

Bien dans sa tête - Le grand témoin

Isabelle Kaisergruber : « la curiosité, l’essai, c’est ce qui m’a sauvé »

7 mars 2019 à 09:00

Le quotidien des sourds est parfois bien méconnu de la part des entendants. Si la langue des signes permet aux personnes atteintes de surdité de communiquer, une femme se réclame des deux mondes. Il s'agit d'Isabelle Kaisergruber, devenue sourde à l'âge d'un an. Ce handicap n'a pas empêché son inclusion dans la société ni de l'empêcher de passer pour une parfaite entendante. Cette ingénieure, passionnée de danse revient sur son parcours de vie dans son livre Récit d'une femme sourde, et elle est aujourd'hui l'invitée de l'émission Le Grand Témoin - Bien dans sa tête, accompagnée de son interprète Marine. 

Comment parvient-on à devenir ingénieure, enseigner des danses de salon, apprendre le saxo et passer pour une parfaite petite entendante lorsqu’on est sourde profonde et qu’on n’entend plus un son depuis ses un an ? C’est l'histoire que raconte Isabelle Kaisergruber,  celle d’une petite fille qui lutte pour apprendre à parler uniquement en lisant sur les lèvres de ses interlocuteurs. La jeune femme parvient à intégrer le monde des entendants à tous les niveaux : professionnel, social, familial. Refusant catégoriquement d'être considérée comme sourde, Isabelle use de stratagèmes pour intégrer parfaitement le monde des entendants. Craignant d'être rejetée si jamais elle révèle son handicap, elle travaillera d'arrache-pied notamment avec un orthophoniste qui l'aidera énormément à vivre avec cette surdité et à faire avec. 

La découverte tardive de la langue des signes

Contrairement aux autres élèves de sa classe, Isabelle ne s'octroyait que peu de loisirs, elle a passé l'essentiel de son temps à travailler. Aujourd'hui cette femme affirme que c'est "la curiosité, l'essai qui l'a sauvé". Son ouverture d'esprit c'est ce qui fait selon elle le sel de la vie. 

Elle repense avec beaucoup d’émotion au jour où adulte, elle découvre pour la première fois, par hasard, la langue des signes françaises. Un bouleversement d'autant plus grand que le handicap auditif n'est pas assez reconnu dans la société car les entendants "ne peuvent pas comprendre ce que c'est de ne pas entendre". Isabelle Kaisergruber est aujourd’hui bilingue et a sa place dans le monde des entendants et celui des signeurs.

Sur le même thème

Isabelle, interprète en langue des signes : "Il y a une mauvaise connaissance du monde des sourds"

Je suis prof et sourd

Partager : J'aime Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Flux RSS de l'émission

Plus d'infos

AAH Accessibilité AESH AG2R LA MONDIALE Agefiph Aidant AIRe Allocation aux adultes handicapés Altérité Alzheimer ANAIS APF France Handicap Application Association ASEI Athlétisme Attentat Autisme AVC Aventure Aveugle Banque Populaire Bataclan Bénévolat Billet d'humeur Blandine Lacour Brûlures Cancer Canicule CCAH Cécité Championnat du monde Chanson Chatbot Chien-guide Cinéma Coupe du monde Croix-Rouge français Crowdfunding Culture Cuisine Défi Défi solidaire Diabète Différence Discrimination Diversité École inclusive Ecologie Éducation EHPAD Élection Élèves handicapés Emploi Enfant Entreprise Entreprise adaptée Environnement ESAT Estime de soi Étude Étudiant Exclusion Fauteuil roulant Famille FEHAP Femmes Fêtes Film FIPHFP FIRAH Fondation Fondation April Fondation Banque Populaire Fondation Falret Fondation Léopold Bellan Foot Formation Gay Games Goalball Grand Age Handicap Handicap mental Handicap moteur Handicap psychique Handicap visuel Handisport Harcèlement Histoire Homosexualité Hôpital Humour Hyperactivité IMC Inclusion Innovation Insertion Insolite Isolement I Wheel Share Journée Spéciale Aidants Actifs 2018 Justice Klesia Ladapt Lecture LGBT Livre Logement LSF Lyon Maladie Maladie rare Malvoyant Mbappé MDPH Mécénat Médialab Mode Musique Natation Nexem OCIRP Opération Paralysie cérébrale Parkinson Photographie Politique Prothèse Prévention Reportage Réchauffement climatique Recherche Rentrée Rugby-fauteuil Santé Santé mentale Scolarisation Scolarité SDF Seniors Sexualité Sida Société Solidarité Solitude Sommeil Suicide Sport Sport adapté Stress post-traumatique Surdité TDAH Technologies Télévision Théâtre Tolérance Tourisme Transports Traumatisme Trisomie 21 Tumeur UNICEF Vacances Vivre Ensemble Vivre et devenir Wilson Zoothérapie

Rester informé