Reportage

Paloma, 9 ans, doit se faire opérer d'urgence

Paloma - 9 ans - se bat contre une tumeur au cerveau - 2018
Paloma - 9 ans - se bat contre une tumeur au cerveau - 2018

Paloma, 9 ans, est atteinte d’une tumeur au cerveau, un gliome infiltrant du tronc cérébral. La fillette doit subir une lourde intervention chirurgicale dans une clinique londonienne. Mais l'opération est très onéreuse. Ses parents lancent une cagnotte en ligne pour financer les traitements. 

Selon l’Institut National de recherche contre le Cancer, environ 5 000 nouveaux cas de tumeurs du cerveau sont diagnostiqués chaque année en France. Les tumeurs cérébrales sont les tumeurs solides les plus fréquentes chez l’enfant. Elles touchent plus de 3 000 enfants par an en Europe et environ 500 par an en France.

ÉCOUTEZ NOTRE REPORTAGE 

Henri-Christian et Paz sont les parents de Paloma. Un beau jour leur fille développe une paralysie faciale du côté gauche, ils décident alors de l’emmener aux Urgences de Bordeaux. Après une IRM que les médecins réalisent par ‘’acquis de conscience’’, le diagnostic tombe! C’était le 12 mars 2018.  Les médecins annoncent aux parents de Paloma qu’ils ont trouvé ‘’une boule’’, c’est en fait un gliome infiltrant du tronc cérébral (GITC), un type de tumeur cérébrale qui représente entre 10 et 15% de toutes les tumeurs cérébrales chez l’enfant.  Malgré son jeune âge et grâce à la clairvoyance des médecins, Paloma comprend tout de la situation. À notre micro, Paz, la maman de Paloma affirme au sujet de sa fille : « Elle est vraiment très mûre pour son âge, presque trop. Elle est un peu trop sur la Terre et pas dans un monde imaginaire donc elle est très consciente de sa situation actuelle, elle est réaliste. C’est comme un petit adulte. ».

La bataille contre le cancer

Afin d’éviter la progression de la tumeur cérébral il faut agir dans les plus brefs délais. Lors du diagnostic les médecins annoncent aux parents de Paloma que la chimiothérapie classique ne sera pas efficace,  «  Il faudra faire de la radiothérapie et que malheureusement ça ne suffira pas ».   Ainsi du 12 avril au 24 mai Paloma suit une radiothérapie et ses parents entament rapidement des recherches pour la prise en charge d'une intervention chirurgicale. Entre les allers-retours à l’hôpital pour ses séances de radiothérapie, Paloma qui est passionnée de musique et de hip-hop, est contrainte de manquer non seulement une majeure partie de son troisième trimestre scolaire mais également ses loisirs.

Faute de moyens dans les centres médicaux de France, c'est de l’autre côté de la Manche, en Angleterre, que la famille va bientôt se rendre après avoir trouvé une intervention chirurgicale pour Paloma. Elle aura lieu le 2 septembre 2018 à la Harley Street Clinic, un hôpital privé de Londres. C’est une opération très délicate longue de 8 heures, que la fillette de 9 ans s’apprête à subir. Il s’agit d’une pose de quatre cathéters « dans des endroits très précis de la tête en évitant les nerfs, donc très lentement ». Selon les médecins de la Harley Street Clinic, Paloma est la candidate parfaite pour cette opération « ça sera probablement la meilleure tumeur qu’ils ont jamais traitée jusque-là. Pour son emplacement, pour sa nature, pour sa taille… Ils ont dit qu’elle a le profil parfait »,  affirme Paz, la maman de Paloma au micro de Vivre FM. À la Harley Street Clinic, ce sont deux professeurs assistés d’un robot qui effectueront l’opération pour Paloma, qui ne s’effectue pour le moment qu’en Angleterre.

Le nerf de la guerre c'est le financement

Les interventions médicales à l’étranger sont coûteuses, surtout dans le cadre d'une clinique privée. Dans le cas de Paloma il faut compter les frais d’hospitalisations, l’intervention, mais aussi les injections toutes les 4 semaines à la suite de cette lourde opération. Pour Henri-Christian, le papa de Paloma  « Le nerf de la guerre c’est effectivement le financement. Et pour pouvoir faire ce traitement plein d’espoir, on a besoin de manière vitale, d’aide puisque une économie familiale ne peut pas y suffire ». C’est pourquoi depuis le 20 juillet dernier, Henri-Christian et Paz ont lancé une cagnotte GoFundMe Des ailes pour Paloma , c’est son nom, afin de récolter les fonds nécessaires pour Paloma, 9 ans, qui semble déjà prête à mener cette bataille contre le cancer.

Les parents de la petite Paloma sont optimistes et ont beaucoup d’espoir en vue de l’opération de leur fille qui se déroulera début septembre. Au micro de Vivre FM, la maman de Paloma, d'origine espagnole, conclut avec une anecdote personnelle : « Moi je m’appelle ‘’Paz’’ donc c’est la paix en espagnol, et ‘’Paloma’’ en fait c’est la colombe en espagnol. Donc nous sommes unis depuis sa naissance, c’est la colombe de la paix. C’est très subtil mais c’est important. Évidemment on peut dire que toutes les mamans et tous les enfants le sont, mais nous, on a un lien très proche. »

 

En attendant le 2 septembre 2018, date de l’opération de Paloma, vous pouvez  apporter votre soutien le site internet www.desailespourpaloma.fr et faire un geste en participant à sa cagnotte en ligne !

 

Sur le même thème

Maladies rares, les oubliés de la médecine

Journée européenne des maladies rares

Une enfant handicapé réalise son rêve grâce à la complicité de son professeur d'EPS