Aidants

Amarantha Bourgeois : « Yacine, 14 ans, s'occupe de son petit frère et de son grand-père pour soulager sa mère »

Sandra Bouira et Amarantha Bourgeois
Sandra Bouira et Amarantha Bourgeois

Si l'on se préoccupe aujourd'hui de plus en plus des aidants actifs, ce n'est pas le cas des jeunes aidants dont le sort est méconnu. Pour cette raison, le CCAH, Klésia et l'association nationale JADE s'associent pour publier leurs derniers cahiers sur "Les jeunes aidants aujourd'hui en France, tour d'horizon et perspectives".

En France, plus de 11 millions de personnes seraient des aidants non professionnels. La question des aidants est devenue un sujet d’actualité qui émerge lentement dans les politiques publiques, les entreprises et les médias. Mais rien n'est fait pour les jeunes aidants. Le CCAH, comité national coordination Action Handicap, leur consacre ses cahiers de juin en collaboration avec l’Association nationale JADE et le groupe de protection sociale KLESIA : intitulé "Les jeunes aidants aujourd'hui en France, tour d'horizon et perspectives".

Sandra Bouira témoigne de la difficulté d'être aidante active et maman d'un enfant handicapé. Elle a dû quitter son emploi et créer sa propre activité professionnelle. Avec son mari, elle ouvre Le Kawfice, un espace de rencontre destiné aux aidants avec une partie co-working et partie salon de thé.

Etaient invitées dans l'émission :
Amarantha Bourgeois, directrice de projet de l'association nationale Jeunes AiDants Ensemble, JADE
Sandra Bouira, ancienne aidante active, maman d'un enfant polyhandicapé, présidente de l'association Kemil et ses amis, fondatrice de l'espace café-coworking pour aidants, Le Kawfice