Chen Guangcheng a quitté l’ambassade des Etats-Unis, le gouvernement Chinois assure qu’il est en sureté

Chen Guangcheng, l’avocat aveugle et militant des droits civiques a quitté « de son plein gré » l’ambassade des Etats-Unis à Pékin, selon l’agence d’information Chine nouvelle, le mercredi 2 mai. Un responsable Américain a précisé qu’il a été transféré dans une unité médicale de Pékin et que sa famille l’y a rejoins.

Chen Guangcheng, pourfendeur des abus de la politique de l’enfant unique en Chine, s’était  échappé de son domicile du Shandong, au sud de Pékin, où il était assigné à résidence depuis 19 mois. Dans un message adressé via l’internet au Premier ministre Wen Jiabao, le militant des droits civique de 40 ans s’était plaint des brutalités physiques et du harcèlement des homme de mains du régime dont il a été victime ainsi que sa famille depuis le début de son assignation à résidence.

Suite à cette affaire qui aura durée 6 jours, la Chine exprime son « fort mécontentement » et exige des excuses des Etats-Unis pour avoir accueilli Chen Guangcheng. Pékin accuse Washington d’ingérence dans ses affaires intérieures.

La secrétaire d’état aux affaires étrangères américaines Hilary Clinton a indiqué dans un communiqué qu’elle était “ravie” que les Etats-Unis aient été capable de permettre à Chen Guangcheng de « rester au sein l’ambassade dans la mesure où cela reflétait son choix et nos valeurs. »

Cheng Guangcheng a été escorté par l’ambassadeur américain Gary Locke de la sortie de l’ambassade jusqu’à l’hôpital Chaoyang, où il a reçu des soins médicaux. L’officiel a affirmé que le dissident a reçu « l’assurance » de sa sureté du gouvernement Chinois. Hilary Clinton enfin ajouté que « faire de ses engagements une réalité est la tâche la plus cruciale.»

Mehdi Gacemi

 

Thèmes WordPress - WordPress tuto