Infos

Accueil > Toutes les infos > Politique

Mardi 22 Janvier 2013 - 15h23

Plan anti-pauvreté

Pauvreté, le handicap oublié du gouvernement ?

L'Association des Paralysés de France dénonce l'absence de prise en compte du handicap dans le plan anti-pauvreté du gouvernement. Dans un communiqué, l'APF déplore "les miettes octroyées aux personnes en situation de handicap".

Les personnes handicapées oubliées du plan anti-pauvreté
Les personnes handicapées oubliées du plan anti-pauvreté

Lundi 21 janvier 2013, Jean-Marc Ayrault a dévoilé les détails concernant son plan anti-pauvreté. Ce plan qui concerne les personnes les plus démunies passera par une hausse du RSA, un élargissement de l’accès à la CMU (Couverture Maladie Universelle) et à l’ACS (Acquisition d’une Complémentaire Santé), une aide aux jeunes, aux familles monoparentales ou aux familles nombreuses en situation de pauvreté, une augmentation de places en crèche pour les plus démunis, un allongement des contrats aidés. L’APF rétorque dans un communiqué que " ces quelques "mesurettes" ne sauraient constituer une réponse durable et efficace aux situations de précarité vécues quotidiennement par les personnes handicapées. "

"Aucune mesure concrète et directe"

Dans ce plan, le gouvernement a réaffirmé son intention de lutter contre les inégalités de soins en augmentant le plafond de ressources permettant d’accéder à l’ACS et en permettant à ses bénéficiaires de profiter des tarifs sociaux du gaz et de l’électricité (voir notre info). Hormis ce point, l’APF regrette qu’ "aucune mesure concrète et directe ne concerne les 2 millions de personnes en situation de handicap vivant sous le seuil de pauvreté." Elle qualifie les annonces concernant l’employabilité (évaluation des bénéficiaires de l’AAH, réseaux CAP Emploi) de "mesurettes" qui ne concernent que peu de personnes handicapées car pour les trois quarts d’entre elles, il est impossible de travailler. D’autre part, l’augmentation de l’AAH de 25% sur 5 ans n’est qu’une maigre compensation de la perte du pouvoir d’achat connue par les personnes handicapées ces 25 dernières années. Les pensions d’invalidité n’ont, elles pas été revalorisées, alors que les frais, notamment médicaux ne cessent d’augmenter. 

L'APF ne veut pas "des miettes octroyées aux personnes en situation de handicap"

Après avoir demandé à de nombreuses reprises à rencontrer le chef du gouvernement, l’APF sera reçue, lundi 4 février, par le cabinet de Jean-Marc Ayrault pour évoquer les problèmes quotidiens des personnes en situation de handicap. "L’APF attend beaucoup de cette rencontre : les personnes en situation de handicap ne veulent pas des miettes octroyées dans ce plan anti-pauvreté mais d’un vrai nouveau modèle social ambitieux !"

Adeline Grolleau

A lire également

Commentaires

Pauvreté, le handicap oublié du gouvernement ?

Podcasts

Logo de l'émission Vivre & Co

Logo de l'émission Les Voyages de Katia

Logo de l'émission La Santé Mentale en Question

Logo de l'émission Ca des Méninges