Infos

Accueil > Toutes les infos > Politique

Jeudi 06 Avril 2017 - 15h17

Présidentielle 2017

Portrait d’électeur handicapé : Stéphane Huet « Jean-Luc Mélenchon, le plus proche des gens »

Stéphane Huet, 50 ans, résidant à Alençon, dans l’Orne, est handicapé suite à un accident du travail. Il a l’intention de voter pour Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles le 23 avril prochain. Il nous explique les raisons de ce choix.

Stéphane Huet
Stéphane Huet

Stéphane Huet est contrôleur de sécurité à la Sécurité sociale. Un travail qui consiste à « conseiller les entreprises sur les accidents du travail », « aider les salariés » et « se battre pour leurs conditions de travail », explique-t-il. Dans la continuité de cet engagement, la politique l’a toujours intéressé.

Handicapé suite à un accident du travail, Stéphane Huet adhère au programme de Jean-Luc Mélenchon qu’il trouve « le plus proche des gens », qu’ils soient en difficulté financière, au chômage ou en situation de handicap.

 

 

« Le plus important c’est le programme, et les gens qui sont autour », explique Stéphane. « Ce n’est pas vraiment un parti, c’est des gens qui défendent une même vision de la société », ajoute-t-il. Stéphane soutient le candidat sur les réseaux sociaux, notamment twitter, et fait partie du groupe de soutien d’Alençon. Les plus du candidat de la France insoumise, selon lui : « des mesures concrètes pour les petits revenus, sur l’emploi » et un candidat « positif, qui ne baisse pas les bras, suscite de l’engouement dans ses meetings, qui réunit les gens autour de lui ».

Le combat d’un accidenté du travail

En 2009, l’Ornais est en formation à Paris, lorsqu’il tombe dans le hall de l’hôtel où il est hébergé pendant son stage. Arrêt cardiaque, anoxie de 5 à 6 minutes (cela correspond à un manque d’oxygène dans le sang), puis 14 jours de coma : Stéphane sort de cet accident du travail avec un handicap cardiaque, des séquelles neurologiques et un handicap psychologique, qui prend la forme d’un stress post-traumatique. « Après mon accident, je ne savais plus lire, je ne savais plus écrire, je ne savais plus rien » explique Stéphane. « C’est pratiquement de l’entraînement de sportif », dit-il, pour récupérer ces capacités. Très fatigable, il se bat pour continuer à travailler dans son entreprise. « C’est horrible certains jours, il y a des nuits où je fais des cauchemars, des crises d’angoisse, cela lui arrive même de pleurer », confie-t-il.

Retour à l’emploi et revalorisation de l’AAH

Stéphane trouve très juste d’augmenter l’allocation aux adultes handicapés (AAH) au niveau du smic pour les personnes en situation de handicap lourd.

 

 

La priorité de Stéphane, c'est d'accompagner les personnes handicapées dans le retour à l’emploi.

 

 

Son souhait : vivre dans le monde des valides. Les conditions de travail des salariés, la santé, le burnout, sont aussi des sujets très importants pour l’électeur : « Jean-Luc Mélenchon, avec Benoît Hamon, sont les deux seuls qui parlent des conditions de travail. S’il n’y avait pas eu Jean-Luc Mélenchon, j’aurais voté Benoît Hamon ». « Quand on est en bonne santé, on peut travailler, après, on a la liberté de faire tout ce qu’on veut dans la vie », conclut Stéphane.

 

 

Lire également :

Portrait d’électeur aidant : Claude Fortin « François Fillon, un choix rationnel »

Portrait d’électrice aidante : Amélie Vicens « Benoît Hamon : une vision à long terme »

Portrait d'électrice handicapée : Muriel Mourgue « Marine Le Pen ne me décevra pas »

Portrait d'électeur handicapé : Yanis Bacha « Emmanuel Macron c'est la bienveillance »

Charlotte Guyot

A lire également

Commentaires

Portrait d’électeur handicapé : Stéphane Huet « Jean-Luc Mélenchon, le plus proche des gens »

Podcasts

Logo de l'émission Le journal du handicap

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission L'invité de la rédaction

Logo de l'émission L'agenda des associations