Infos

Accueil > Toutes les infos > Société

Vendredi 06 Mai 2016 - 17h50

Chien

Autisme : tous les chiens d'assistance des élèves ne sont pas les bienvenus à l'école

Les chiens qui assistent les enfants autistes à l'école ne sont pas logés à la même enseigne. Dans certains départements, ils sont acceptés et pas dans d'autres.

Lucas et Farwest
Lucas et Farwest

Dans le Val d'Oise, le petit Noah ne peut pas se rendre à l'école avec Glinka, en Gironde, c'est le contraire : le petit Lucas est autorisé à aller à l'école avec Farwest, son chien d'assistance.

La loi sur l'accessibilité des chiens d'assistance est la même pour tous sur tout le territoire, censée protéger les bénéficiaires pouvant aller dans tous les lieux. Retour sur cette double situation de deux poids deux mesures dans certains départements.

Noah est un petit garçon de 10 ans, autiste, qui va à l'école de Jouy-le-Moutier, dans le Val d'Oise. Noah est hypersensible aux changements de lieux et de personnes, il a de grandes difficultés d'interactions sociales, il est angoissé à l'idée de sortir de chez lui. Alors pour calmer ses craintes, il a besoin d'un chien d'assistance qui lui a été attribué en 2013 par l'association Handi’Chiens. C'est Glinka, une golden retriever. Mais à l'école, ce chien lui est refusé par l'inspection académique du Val d'Oise et par le rectorat de Versailles. La mère de Noah a entamé un recours au tribunal administratif contre le rectorat. La situation dure depuis deux ans et demi. La Maison départementale des Personnes Handicapées (MDPH) ne considère pas la chienne comme une aide au quotidien et l'enfant n'a pas pu bénéficié de prestation compensation. Pour la mère de Noah, un animal d'assistance permettrait à son fils de mieux vivre sa scolarité.

Corinne Bergougnoux a adressé une pétition au Conseil départemental  et à la MDPH "comme une bouteille à la mer". Cet appel a reçu 5000 soutiens. "Enormément de gens sont concernés par le problème", nous confie la mère qui se dit agréablement surprise.

Une histoire d'êtres humains

Dans d'autres départements, cette assistance à l'école par un chien est possible. Exemple en Gironde, à l'école Gambetta de Gujan-Mestras, c'est le cas de Lucas de 9 ans, autiste. Aurore Dussetier, sa mère, a eu l'autorisation de toute l'école. Les professeurs ont décidé de laisser Farwest accompagner son jeune maitre "pour le bénéfice que cela lui apportait". "C'est plus une histoire d'êtres humains que de loi", confie la maman à Vivre FM. "Ces chiens ont été éduqués pendant deux ans, ont leur carte de chiens d'assistance et ils aident réellement l'enfant autiste", dit celle qui tient un blog sur le sujet http://lepiratelulu.unblog.fr/.

La famille de Noah essaie de rentrer dans un cadre que la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Ségolène Neuville a imposé : que l'enfant ait une carte d'invalidité, que le chien soit éduqué par un centre labellisé, et qu'il y ait une reconnaissance de la MDPH pour que le chien puisse assister l'enfant à l'école. Avec le refus académique du rectorat de Versailles, c'est ce dernier point qui bloque pour l'instant.

Gaëtane de Lansalut

Commentaires

Autisme : tous les chiens d'assistance des élèves ne sont pas les bienvenus à l'école

Podcasts

Logo de l'émission PODIUM

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission À l'asso !

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy