Infos

Accueil > Toutes les infos > Science & tech

Lundi 19 Octobre 2015 - 15h24

maison connectée

Des maisons connectées pour les personnes dépendantes

Le maintien à domicile pour les personnes âgées et/ou handicapées sera bientôt possible grâce aux "maisons connectées". La ville de Bezannes en Champagne-Ardenne est une des pionnières en la matière…

Une maison connectée pour les personnes dépendantes / Source: cabinet d'architecture Bruno Rollet
Une maison connectée pour les personnes dépendantes / Source: cabinet d'architecture Bruno Rollet

Imaginez une maison intelligente capable de réaliser toutes vos analyses médicales et de les envoyer directement à votre médecin, mais aussi dotée d'une cabine de téléconsultation qui vous permettrait de voir votre médecin sans passer un temps interminable dans la salle d'attente de son cabinet. Il vous serait enfin possible de vivre à la campagne sans avoir à vous inquiéter de la distance à parcourir pour vous rendre chez le médecin ou à l'hôpital.

 

KONEKTI: les maisons connectées de champagne-Ardenne

 

Permettre aux seniors ou aux personnes en situation de handicap de rester chez eux malgré la maladie ou le handicap c'est le but du projet immobilier et architectural, baptisé KONEKTI, sur lequel travaille la ville de Bezannes et l'entreprise Plurial Novilia.

 

Les maisons connectées mises au point par l'architecte Bruno Rollet devraient permettre à ses habitants de profiter de services telles que la domo-médecine et la télémédecine.

 

La domo-médecine consiste dans  le développement d’instruments (capteurs, enregistreurs, injecteurs,…) pour mesurer en continu des fonctions telles que la glycémie, la tension artérielle, ou la fréquence cardiaque; ou pour recevoir des traitements tels que l'insulinothérapie ou l'oxygénothérapie tout en restant chez soi.

 

 La télémédecine quant à elle offre la possibilité de consultations à distance avec un médecin de la clinique voisine de Courlancy, qui a aussi pris part au projet.

 

Comme l’explique Alain NICOLE, Directeur Général de PLURIAL NOVILIA: " Aujourd’hui, le rôle des bailleurs sociaux a fondamentalement évolué. Si nous sommes toujours des bâtisseurs, des aménageurs et des gestionnaires de parc immobilier, nous devons également apporter de la valeur ajoutée à l’habitat : en créant du lien social dans les quartiers ; en permettant à un public plus large de bénéficier des dernières techniques et technologies de construction ; en favorisant le maintien à domicile des seniors dans des conditions optimales."

 

Au cœur de ce projet, deux maisons connectées qui intègrent l’ensemble des techniques de construction et des technologies de pointe développées en région Champagne-Ardenne. La première maison dite "2+1" pourra accueillir un couple de retraités tandis que la deuxième maison dite "5 +1" sera dédiée à l'accueil d'une famille.

 

Une maison connectée pour le maintien à domicile des personnes dépendantes

 

La maison "2+1", est destinée à accueillir un couple de seniors. Bâtie de plain-pied, cette maison bénéficiera des dernières technologies de pointe en matière de domotique liée au maintien à domicile (dispositifs de prévention des chutes, chemins lumineux...), mais également d’équipements de Télémédecine et de Domo-médecine (appareils connectés) en lien avec le service gériatrique de la polyclinique voisine de Courlancy. Le bâtiment bénéficiera également d’une pièce indépendante dont les fonctions seront multiples : accueillir un étudiant en médecine qui épaulera le couple au quotidien, des membres de la famille, ou bien être une chambre d’appoint pour l'un des retraités en cas de soins ou de traitement spécifique à administrer pendant une période donnée.

 

Bruno Rollet, l'architecte explique : "Nous avons (...) choisi un fil conducteur pour les deux maisons, que l’on pourrait résumer de la manière suivante : les différentes manières de vivre chez soi suivant les âges et en fonctions des espaces ."

 

Outre la conception spécifique à la circulation éventuelle de personnes en fauteuil roulant (espaces larges, absence d’obstacles pouvant gêner la mobilité, barres d’appuis…) et de domotique de confort et/ou de sécurité (chemins lumineux pour se déplacer, dispositifs anti-chutes…); le logement comprendra des équipements de Télémédecine et de Domo-médecine (prises de constantes…) en lien avec le service gériatrique de la Polyclinique Courlancy. Le principe est d’éviter de multiplier les déplacements de personnes en situation éventuelle de fragilité, tout en assurant un vrai suivi adapté à la pathologie dont pourrait souffrir l’un ou l’autre des occupants du logement.

 

Pour Bruno Rollet, l'architecte, " Les retraités d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier. A 65 ans, on est encore jeune : on a envie de jardiner, de bricoler, de se balader, d’échanger avec ses voisins ou les jeunes que l’on pourrait accueillir." Il considère que ": le maintien des familles à domiciles [lui] paraît être essentiel dans cette vie du vingt-et-unième siècle."

 

Les deux maisons connectées serviront de démonstrateur régional pendant six mois avant d’accueillir enfin leurs occupants.

 

Le projet devrait être finalisé au courant de l'année 2017.

Marion Guichaoua

A lire également

Commentaires

Des maisons connectées pour les personnes dépendantes

Podcasts

Logo de l'émission À l'asso !

Logo de l'émission Les spécialistes - Emploi et  handicap

Logo de l'émission Les spécialistes - Mon enfant différent

Logo de l'émission L'invité de la rédaction