Léontine Behaeghel, journaliste au magazine Epatant, nous raconte un rêve imaginaire. Un rêve où la honte débile n'existe pas dans notre société.