Invitée Vivre FM

Rescapée des attentats du Bataclan, Catherine lutte chaque jour pour se reconstruire

Le 13 novembre 2015, Catherine Bertrand fait partie des 1500 personnes qui assistent au concert du groupe américain de rock Eagles of Death Metal, au Bataclan à Paris. Ce soir-là, si elle échappe à la mort, le stress post-traumatique est immense. L'attentat a provoqué en elle des dommages très graves. Pour se reconstruire, Catherine se plonge dans le dessin et imagine "Chroniques d'une survivante" (La Martinière); un ouvrage qui s'adresse à tous les "traumatisés" de la vie, et à ceux qui veulent les comprendre. Ce mercredi 23 octobre 2018,  elle était l'invitée de David Brunier, dans le Grand Témoin - Défi du quotidien, sur Vivre FM.

Avant, Catherine Bertrand avait l'impression de souvent se plaindre de choses superficielles, mais ça, c'était avant le 13 novembre 2015. Ce jour-là, Catherine est au Bataclan au moment où un commando terroriste entre et assassine 90 personnes. Passé l'effroi, elle a la chance de s'enfuir et de s'en tirer sans aucune blessure, tout du moins physique. Car lorsqu'elle tente de reprendre le travail, elle se rend compte qu'elle souffre d'importantes conséquences post-traumatiques qui l'empêchent de continuer sa vie comme elle l'aurait voulu. Problèmes de concentration et de mémoire (elle oublie par exemple ses mots de passe), cauchemars récurrents qui perturbent son sommeil, ainsi que le développement de diverses phobies telles que celle de prendre le métro (espace confiné) ou du bruit des marteaux-piqueurs qui lui rappellent les détonations des tirs en rafales. Catherine se rend compte qu'elle s'est enfermée dans le déni, et que pour se reconstruire, elle doit reconnaître qu'elle est une victime, et surtout elle doit s'exprimer pour évacuer son traumatisme. Aujourd'hui, elle sort un livre pour raconter sa vie, celle d'après le Bataclan, celle de la douleur, et surtout, celle de la guérison. Benjamin Drouadaine 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

 

"Chroniques d'une survivante" (La Martinière) - Catherine Bertrand

 

ÉCOUTEZ NOS AUTRES TÉMOIGNAGES 

Sylla Grinberg raconte sa passion pour la photographie, qu'il doit aujourd'hui pratiquer assis car il est en fauteuil

Elina Dumont, ancienne SDF devenue chroniqueuse la radio 

Olivier Raballand publie "Grandir dans un monde différent", un ouvrage consacré à son fils trisomique.