Handisport

Sydney accueille le championnat du monde de rugby fauteuil

L'équipe de France de Rugby Fauteuil à son arrivée à l'aéroport de Syndney (Australie) 28 juillet 2018 Photo : copyright page facebook france paralympique
L'équipe de France de Rugby Fauteuil à son arrivée à l'aéroport de Syndney (Australie) 28 juillet 2018 Photo : copyright page facebook france paralympique

Du 5 au 10 août 2018, Sydney accueille les 12 meilleures équipes du monde de rugby en fauteuil. Compétition qui se déroule tous les 4 ans.  Lors de la dernière édition, la France a terminé 9ème. Face notamment aux Steelers Australiens, champions paralympiques et champions du monde en titre, cette nouvelle édition s'annonce rude et intense pour nos bleus.  

Cette année, les 12 joueurs de l’équipe de France participent au championnat du monde à Sydney, où ils ont atterri ce samedi 28 juillet. Après un voyage de 24 heures, en comptant leur escale à Singapour, les bleus se sont enfin installés au Parc Olympique, où ils resteront jusqu’à la fin du championnat. Alors que le week-end a été consacré à une récupération du voyage bien méritée, notre équipe de rugby fauteuil a démarré sa semaine d’entraînement ce lundi 30 juillet dans le Genea Netball Centre, l’une des deux salles  de la compétition avec le Quaycentre. Lors de cette dernière semaine de préparation, les bleus affronteront lors de matchs amicaux le Japon, la Suède, ainsi que l’Australie. 

Des concurrents aguerris 

Mais l’équipe de France rentrera rapidement dans le vif du sujet, car elle ouvrira le championnat en affrontant le Canada ce dimanche 5 août. Les bleus se retrouvent également dans la même poule que les États-Unis, la Grande Bretagne, la Colombie, et la Pologne. Ce championnat du monde de rugby fauteuil reçoit douze équipes divisées en deux poules, dans lesquelles chacune des six équipes, rencontre les cinq autres. Par la suite, les deux premières équipes de chaque poule seront qualifiées pour le carré final. Mais les équipes arrivées troisièmes et quatrièmes de chaque poule s’affronteront également, ainsi que les cinquièmes et sixièmes, afin d’établir le classement final dans son intégralité. 

Les bleus devront se dépasser pour faire partie des deux équipes accédant au dernier carré, car les favorites de leur poule seraient plutôt les États-Unis et la Grande Bretagne. Malgré tout, l’équipe de France a obtenu des résultats encourageants ces dernières années. Le rugby fauteuil a émergé assez tardivement en France, sous l’impulsion de la coupe du monde de rugby de 2007, organisée en France. Seuls des joueurs de l’équipe de Toulouse compose l’équipe de France à ses débuts, mais en 2009, des joueurs provenant d’autres clubs viennent la compléter. C’est en 2012 que les bleus se qualifient pour la première fois au jeux paralympiques de Londres, mais finissent derniers du tournoi. L’équipe se classe par la suite neuvième au championnat du monde de 2014. Les bleus se retrouvent également en finale face aux États-Unis, lors des jeux paralympiques de Rio 2016, après avoir battu la Nouvelle-Zélande avec un score de 51 à 48. Malheureusement, la médaille d’or leur échappe cette année-là. Mais une nouvelle page du rugby fauteuil français s’écrira dans les prochains jours, avec ce championnat du monde en Australie.

Un sport inventé par des basketteurs 

Le rugby fauteuil fut  inventé à la fin des années 1970 par des basketteurs canadiens. Il se pratique sur un terrain de basket-ball et se joue avec un ballon de volley-ball. L’objectif des deux deux équipes qui s’affrontent est d’aller déposer le ballon derrière la ligne de but adverse. Les équipes se composent chacune de quatre joueurs sur le terrain, et de huit joueurs remplaçants. Le rugby fauteuil étant un sport de contact, chacun des joueurs bénéficie d’un fauteuil équipé de pare-chocs de formes différentes, selon leur poste d’attaquant ou de défenseur. 

  

La sélection française

Adrien Chalmin | n°4

Corentin Le Guen | n°6

Christophe Corompt | n°8

Cedric Nankin | n°3

Matthieu Thiriet | n°7

Nicolas Rioux | n°12

Nicolas Valentin | n°1 

Brice Maurel | n°10

Sébastien Verdin | n°5

Jonathan Hivernat | n°11

Christophe Salegui | n°13

Ryadh Sallem | n°9

 

Staff : Olivier Cusin, Michel Terrefond, Adrien Corompt, Mustafa Raji, Pasquale Gallo et Cédric Dubord

 

Sur le même thème      

Adrien Chalmin, du rugby valide au rugby fauteuil

Rugby Fauteuil, les bleus qualifiés

Un village cœur animé pour les personnes handicapés et les valides pendant l'Intégrathlon