Discriminations

Discriminations : « La parole des personnes handicapées se libère »

Matthieu Annereau, député suppléant LREM en Loire-Atlantique
Matthieu Annereau, député suppléant LREM en Loire-Atlantique
Le Défenseur des droits a été saisi 5 400 fois pour des faits de discriminations en 2017. Le handicap est désormais le premier motif invoqué, devant les origines. Matthieu Annereau est député suppléant de Loire-Atlantique et conseiller municipal à Saint-Herblain, réagit à ce phénomène inédit.

Les chiffres publiés par le Défenseur des droits montrent une constante augmentation des recours engagées par les personnes handicapées à ses services : « On peut noter d’abord un élément positif, c’est que la parole des personnes handicapées se libère » estime Matthieu Annereau. Le député suppléant La République en marche estime qu’il s’agit d’ « un phénomène indéit, important, grave dont il faut prendre la pleine mesure » et qui appelle des « gestes forts ».