Fermer le menu

  Podcast

Podium

« Si je fais une finale, le coach il paye la chicha ! »

9 mars 2018 à 13:00

Dimitri Jozwicki, sprinteur dans la catégorie T38, celle des personnes avec infirmité motrice cérébrale.

Dimitri Jozwicki en train de courir


C’est au stade Pierre-de-Coubertin que le rendez-vous a été donné avec la star montante de l’athlétisme française, Dimitri Jozwicki.

Il a 20 ans et court dans la catégorie T38, catégorie où les sportifs présentent un handicap moteur dû à une lésion cérébrale. Magré des problèmes de spasticité et de crispation des membres supérieures et inférieures, il remporte les championnats de France juniors sur 60m en indoor et 100m et 200m en extérieur.

De son admiration pour Christophe Lemaitre qui lui a donné l'envie de se lancer dans le sprint en 2010, à sa rencontre avec le champion paralympique australien en T38, Evan O'Hanlon. Dimitri Jozwicki raconte tout, y comprit les 3e mi temps.

Cet ancien rugbyman et future ergothérapeute se concentre dès à présent sur les prochaines paralympiades et rien n'arrête son ambition : Dimitri espère ramener autant de médailles d’or que possible, notamment la plus belle, celle des jeux paralympique de Tokyo en 2020.


La finale du 100m à Londres, c'est ici !

Rester informé