Fermer le menu

  Podcast

Podium

"Tout le monde dans le handisport peut participer, même les valides !"

28 févr. 2018 à 13:00

Rizlène Belmahdi, joueuse de basket fauteuil dans le club du CAPSAAA à Paris.

Rizlène Belmahdi avant le match de basket fauteuil


C’est au pied de la tour Eiffel que s’entraîne Rizlène Belmahdi. Cette jeune joueuse de 22 ans est née prématurément et est atteinte d’infirmité motrice cérébrale (IMC). Elle pratique le basket fauteuil au sein du CAPSAAA, l’association de Ryadh Sallem fondée en 1995 qui effectue des actions de sensibilisation sur le handicap à travers le sport et notamment le basket fauteuil.

Ce sport, un des plus vieux dans la catégorie handisport puisqu’il est né à la fin de la seconde guerre mondiale, se pratique comme le basket pour valide à quelques différences près.

 Le terrain est le même, la hauteur des panneaux de basket ne change pas et les équipes sont composées de 5 joueurs. Mais ceux-ci se déplacent en fauteuil mécanique.

Autres subtilités, les contacts entre les joueurs sont tolérés et les reprises de drible font partie du jeu.

Un jeu spectaculaire qui attire dans 90 pays plus de 25 000 pratiquants, dont Rizlène Belmahdi qui évolue aujourd’hui en National 2.

 

Le site internet du CAPSAAA c’est ici !

Rester informé