Fermer le menu

  Podcast

L'invité de la rédaction

Réfugiés syrien, enfants jordaniens, ici à Amman, on accueille d'abord

5 févr. 2018 à 13:00

Sahem Madanat, président du comité central du Centre Notre Dame de la Paix

A une petite demi-heure au sud de la capitale jordanienne, le centre Notre Dame de la Paix a développé des activités pour l'accompagnement des personnes handicapées. Ici on accueillie les enfants avec un handicap sans aucune discrimination d'origine. Fondé par l'église chrétienne romaine (très minoritaire dans le pays), le centre revendique d'accueillir tous les enfants sans distinction d'origine, de religion ou de ressources. C’est ainsi que cet établissement chrétien reçoit chaque jour une immense majorité de musulmans (plus de 95%), mais aussi des réfugiés irakiens ou syriens. Des classes spéciales permettent la scolarisation des élèves qui présentent des déficiences intellectuelles ou des formes d’autisme. L’objectif (et la fierté) des professionnels est de pouvoir inclure les enfants dans les écoles ordinaires de leur quartier. Le Centre Notre Dame de la paix s’est également fixé comme exigence de ne pas faire payer les parents. Le cout de la scolarisation des enfants handicapés dans les établissements en Jordanie est un frein pour leur inclusion. Au Centre Notre Dame de la Paix, les financements qui proviennent pour partie de la solidarité internationale permettent d’accueillir les enfants sans surcout.

Enfant handicapé Jordanie Notre dame de la paix

Outils numériques Notre Dame de la paix Jordanie

Partager : J'aime Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Flux RSS de l'émission