Présidentielle 2017

Nous avons regardé le débat dans un institut médical professionnel

19 jeunes de l’IMPro de Veyres-sur-Essonne ont attentivement regardé le débat mercredi soir. Les résidents ont trouvé les candidats par moment dissipés, ils auraient souhaité un échange plus calme, plus claire et moins agressif.

Bien souvent, on entend dire que la politique n’intéresse pas les jeunes. A l’institut médical professionnel de Veyres-sur-Essonne, ce dicton est faux. Atteint de handicap intellectuel, ils étaient 19 jeunes à suivre de près la joute verbale entre les deux candidats à l’élection présidentielle. D’une durée de 2h30, les bras de fer ont été nombreux entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, brouillant parfois le message lorsque les deux présidentiables parlaient en même temps.

Pour ces 19 jeunes, ils auraient souhaité un débat plus calme et plus clair. Bien souvent, Marine Le Pen a été perçue comme agressive face à un Emmanuel Macron calme et patient.

 « Marine Le Pen se croit tout permis »

Marlène, âgée de 19 ans, n’a jamais pu voter pour l’instant. Malgré tout, si elle le pouvait elle choisirait sans hésiter Emmanuel Macron. Le candidat d’En Marche ! l’a séduite par son calme et la clarté dans les propos qu’il avançait, tout l’inverse de Marine Le Pen selon elle.

 

Mais ce qui a fait basculer Marlène dans le camp des « marcheurs », c’est surtout les propos que Marine Le Pen a pu tenir depuis qu’elle fait de la politique. Pour cette résidente, il est inconcevable de soutenir une personne qui souhaiterait « mettre les étrangers dehors » et tenant « des propos racistes et homophobes ».

 

« Je voterai blanc »

A l'inverse, Jonathan, 17 ans ne sait pas quel bulletin mettre dans l’urne s’il était en âge de voter. Face à cette indécision, c’est pour le bulletin blanc qu’il opterait. Il n’a aucune rancœur contre Emmanuel Macron, mais, ne s’intéressant pas beaucoup à la politique, il ne le connait pas assez. Il ne peut donc pas voter pour une personne dont il ne connait pas le programme.

Au contraire, Marine Le Pen, il la connait. Il refuse de voter pour elle car son programme de sortir de l’Union Européenne et de fermeture des frontières vont à l’encontre de ses convictions. Néanmoins, suite aux nombreux attentats terroristes qui ont touché la France dernièrement, l’idée de renforcer le nombre de policiers et de militaires patrouillant en France le séduit.

 

 

Difficile de faire un choix pour certains de ces jeunes qui n’ont pas toujours suivi tout les débats qui ont eu lieu durant la campagne. Généralement, la candidate du Front national fait peur et est perçu comme agressive autant de par sa façon d’être que dans ce qu’elle propose dans son programme.