BD

Éloge de la faiblesse, le handicap à la lumière de la philosophie, en BD

Le philosophe Alexandre Jollien dialogue avec Socrate, dans une bande dessinée où il parle notamment de son handicap.

« Comment assume-tu la moquerie des autres ? » C’est la question que pose Socrate à Alexandre Jollien dans la bande dessinée Éloge de la faiblesse. L’album est adapté du livre du récit autobiographique du même nom. Alexandre Jollien y raconte son enfance et de son handicap (il est infirme moteur cérébral) dans le cadre d’un entretien imaginaire avec le philosophe grec. Ici, le dessinateur Nicolas Tabary met en scène l’échange entre l’auteur et l’illustre penseur grec qui apparaît sous les traits d’un barbu rondouillet. Alexandre Jollien nous invite à un échange philosophique avec pour point de départ son expérience d’enfant différent en butte aux moqueries, aux remarques désobligeantes, aux procès d’anormalité. Alexandre Jollien nous apprend à nous nourrir des difficultés pour progresser en se fixant des objectifs. L’intérêt de la bande dessinée, c’est de permettre d’entrecouper le dialogue philosophique de scène flashback et de mettre en scène des scènes d’illustration.

 

Planche extraite de la BD Éloge de la faiblesse