accessibilité

260 lieux de baignades accessibles en France

Cécilia, Timothée, Gaële, Tom (de gauche à droite), sauveteurs en mer devant un trialo et un hippocampe.
Cécilia, Timothée, Gaële, Tom (de gauche à droite), sauveteurs en mer devant un trialo et un hippocampe.

Rampe d’accès, toilettes accessibles, digue, autant d’aménagements nécessaires pour permettre aux personnes handicapées d’aller au bord de l’eau. Des équipements particuliers existent en plus. Illustration d’un accès à la plage pour tous, au départ d’une cité balnéaire bretonne.

S’allonger sur le sable fin et s’offrir un bain de pied, un luxe réservé à quelques uns ? A Trebeurden, en Bretagne, en 2004, deux plages ont intégré les normes d’accessibilité à destination des personnes handicapées.

 

La ville s’est équipée de deux véhicules pour faciliter la circulation sur la plage des personnes à mobilité réduite (PMR) à l’aide 'd’un trialo ou d’un hippocampe' (photo ci-dessus). Leur utilisation y est accordée aux personnes avec un handicap psychique ou mental mais reste réservée à ces publics.  

 

Des fauteuils pour se baigner

 

Selon Gaëlle Boutot, chef de poste de surveillance des sauveteurs en mer, ces équipements sont davantage demandés du 14 juillet au 15 août. « Le trialo reste dans l’eau grâce à ses deux flotteurs installés de chaque coté et un troisième à l’avant. Il est utilisé par les personnes avec des handicaps lourds. L’hippocampe est plus stable. Les gens sont habitués et savent les utiliser », commente-t-elle.

 

Si ces deux plages, situées sur la côte de Granit Rose,  sont affichées « accessibles », Thierry Sarry, patron bénévole des sauveteurs en mer, le justifie par la présence de ces équipements, d’une descente, de marches et d’une rampe d’accès.

 

 

Des labels pour se distinguer

 

En outre, des labels apportent une reconnaissance touristique par rapport à cette accessibilité. « Handiplage », en plus, de répertorier les sites accessibles définit des critères de labellisation, à l’instar de l’association « Tourisme et handicap ».

 

Du côté du label « Tourisme et handicap », 41 plages sont labellisées sous leurs critères définis à partir de quatre types de handicaps - auditif, mental, moteur, visuel. Elles se répartissent, en majorité dans le sud de la France, en région Nouvelle Aquitaine et au bord des lacs d’Auvergne.

 

« Handiplage » recense 261 sites accessibles dédiés à la baignade et en regroupe 70 sous un label. Des sites répartis le long des côtes françaises et dans les terres.