Handisport

À J-50 des jeux paralympiques : les sportifs sont sélectionnés et ils le montrent

Jean Baptiste Alaize se découvre sélectionné aux Paralympiques de Rio
Jean Baptiste Alaize se découvre sélectionné aux Paralympiques de Rio

Escrimeurs, athlètes, nageurs, soit 124 français de sélectionnés aux jeux paralympiques 2016. A Rio, ces épreuves débutent jeudi 7 septembre. Les sportifs font rêver et poussent à l’admiration pour leur sens du dépassement. Ils affichent leurs ambitions avec dérision, conviction, simplicité. Voici un tour d’horizon de leur message sur la toile.

A deux mois des futurs jeux paralympiques, les sportifs révèlent leurs ambitions. Près de 130 français vont concourir à ces jeux. Avant de les suivre du 7 au 18 septembre, en plein de jeux de Rio, vous trouverez un panel des annonces, plus ou moins sérieuses et amusantes, publiées sur les médias et réseaux sociaux.

 

Si votre regard s’est arrêté sur cette photo en Une, avez-vous pensez à un handi-athlète français, nouveau médaillé de bronze du championnat d’Europe ? Jean-Baptiste Alaize fait ici preuve d’un certain sens de l’auto-dérision. Il a choisi cette image pour annoncer sa participation au JO. C’est le seul retrouvé sur les réseaux sociaux à célébrer cette nouvelle paré d’un déguisement. L’athlète a révélé s’être « forgé comme un warrior en Caroline du Sud ». L’homme a toujours su réagir aux épreuves. A l’âge de trois ans, ce sportif de haut niveau a vu sa jambe coupée, lors d’un massacre au Burundi. Son parcours pour vivre en France, s’entraîner au plus haut niveau s’est construit au gré de multiples transformations. Voilà donc le premier des gladiateurs à porter une jambe d’acier ; à voir sur sa page Facebook également.

 

Dans un tout autre genre, un autre français s’affiche sur Internet. Sur le site sponsorise.me, c’est le Ludovic Lemoine, déjà vice champion olympique... Il lance un appel au financement pour bénéficier de la présence de son maître d’arme à Rio. On le voit croquer le coin d’une médaille d’or en photo... A 30 ans, l’escrimeur aimerait mettre fin à sa carrière au top.

 

 

Et si l’obtention d’une médaille n’était pas le seul but des JO ? Prendre part à la compétition permet de se faire connaître. Torita Isaac l’a bien compris. L’athlète australienne accède à ses deuxièmes paralympiques. Pour elle, c'est l'occasion de faire valoir sa culture arborigène. Elle fait aussi acte d’humilité, dans une vidéo sur sa page Facebook. Elle promet d’accepter une 4ème ou 5ème place même si elle rêve de plus.

 

 

Les paralympiques pour se dépasser

 

 

Un nouveau pays rejoint les 176 Etats participants. Le Pérou va, pour la première année, être représenté par Efrain Sotacuro. L’athlète de 26 ans rêve d’une place sur le podium. Il a perdu ses deux bras en 2008 mais fait comme s’il en avait : le voici bras tendus, un large sourire aux lèvres, devant la piste d’athlétisme.

 

Image : Perfil sur Facebook

 

« Du feux dans les Yeux » : sous cette expression, Brad Snyder montre son ambition de remporter la médaille d’or, aux épreuves de natation. Cet ancien officier de la Navy a perdu la vue lors de combats en Afghanistan en 2011. Double médaillé aux jeux de Londres un an après, il témoigne d’une certaine combativité.

 

 

Autant de parcours et d’espoir à partager. Libre à vous d’apporter vos commentaires !