Schizophrénie

La bouleversante intervention du DG de Danone: "Ce que mon frère schizophrène m'a appris"

Emmanuel Faber, Directeur Général de Danone, délivre un discours aux diplômés un
Emmanuel Faber, Directeur Général de Danone, délivre un discours aux diplômés un
Lors de la remise de diplôme de HEC Paris, Emmanuel Faber DG de Danone donne une leçon d’humanité et d’humilité à ceux qui se destinent à être les leaders de demain. Parlant de son frère aîné schizophréne, il évoque les rencontres avec les SDF, les séjours dans les bidonvilles et appelle chacun à "trouver son frère ou sa sœur handicapé".

Emmanuel Faber est le directeur général de Danone. Le 10 juin, il s'adresse aux diplômés de HEC. Loin des discours conventionnels, il raconte le parcours de son frère, atteint de schizophrénie lourde. Revenant sur son expérience d’étudiant, il se souvient de son passage à HEC : «Qu’est-ce qui m’a le plus marqué pendant mes trois ans ici ? C’est ce coup de fil que je n’aurais jamais voulu recevoir, à 21 heure 4ème étage bâtiment C  et où j’ai appris que mon frère venait d’être interné pour la première fois en hôpital psychiatrique, diagnostiqué avec une schizophrénie lourde. Ma vie a basculé».

Dans une intervention de moins de dix minutes, il explique comment son frère lui a ouvert les yeux sur la différence et la fragilité.

"L'enjeu de l'économie c'est la justice sociale."

Il décide ainsi de rendre hommage à son frère schizophrène, qui lui a permis de découvrir  «la beauté de l’altérité, que la normalité ça enferme beaucoup». Des valeurs qui lui ont  façonné sa manière de voir le monde et qu’il applique désormais dans son idéal économique. Ainsi, il affirme « L’enjeu de l’économie c’est la justice sociale. Sans justice sociale il n’y aura plus d’économie. ». Poursuivant en anglais,   «On vous a appris qu’il y avait une main invisible mais il n’y en a pas. ou alors, elle est plus handicapée que mon frère, elle est cassée. Il n'y a que nos mains pour changer les choses. »

Le public des jeunes de HEC lui font une ovation à la fin de son intervention.