Pécresse

Pierre Deniziot : l'un des rares conseillers régionaux en situation de handicap (IDF)

Pierre Deniziot et Valérie Pécresse en campagne en octobre 2015.
Pierre Deniziot et Valérie Pécresse en campagne en octobre 2015.
Pierre Deniziot, neuropsychologue, élu dans les Hauts-de-Seine et atteint d'un handicap, entend défendre l'accessibilité au sein du Conseil Général d'Ile-de-France passé à droite dimanche dernier.

Les élus en situation de handicap sont rares dans les conseil régionaux. Parmi eux figure Pierre Deniziot, neuropsychologue en gériatrie âgé de 36 ans issu des Républicains. Depuis 2008, il au conseil municipal de Boulogne-Billancourt, où il est également adjoint en charge du handicap. Le 13 décembre, Pierre Deniziot a été élu sur la liste de l'union de la droite et du centre des Hauts-de-Seine en quinzième position, avec Valérie Pécresse comme tête de liste.

Un élu de la diversité

Le conseiller régional a souffert d'une pseudohondroplasie, une maladie rare qui bloque la croissance et qui se traduit par une petite taille. Le fait d'être en situation de handicap donne à Pierre Deniziot le sentiment de participer à la diversité de la classe politique : "J'ai l'impression de représenter des gens différents ", explique l'élu.

 

Pierre Deniziot en campagne pour les régionales

 

Désormais présidente de l'Ile-de-France, Valérie Pécresse propose d'organiser une conférence sociale régionale et l'emploi des personnes handicapées est au programme de cette rencontre. La nouvelle majorité promet de rendre les transports et les lycées accessibles, de même que les centres de formation. Sur de tels dossier Pierre Deniziot entend faire aboutir les attentes des Franciliens concernés.