Emploi

Solid'Agri : une association qui conjugue handicap et agriculture

Un salarié de Solid'Agri pendant les vendanges
Un salarié de Solid'Agri pendant les vendanges
Dans le Vaucluse, l'association Solid'Agri insère des travailleurs handicapés dans le milieu agricole. Cette entreprise sociale et solidaire a été créé en 2008, sur la base d'un double constat : alors que les agriculteurs du département manquent de main d'œuvre, les personnes handicapées peinent à trouver du travail.

Ils taillent des vignes, plantent des tomates ou arrachent les mauvaises herbes : les salariés de Solid'Agri sont une main d'œuvre indispensable pour les agriculteurs du Vaucluse.


Les travailleurs employés par l'association souffrent de troubles mentaux ou psychiques. La plupart ont connu le chômage de longue durée. Solid'Agri leur permet de se réinsérer dans le milieu ordinaire, et de s'épanouir grâce à des activités adaptées. Solène Espitalié, directrice de Solid'Agri.

 

 

Employés en CDI par l'association, les salariés vont de chantier en chantier. Formés et encadrés, ils gagnent en compétence et prennent des responsabilités. Certains salariés sont devenus chefs d'équipe et gèrent leur équipe tous les jours de façon autonome. Tous sont devenus force de proposition : ils ont ainsi créé un jardin participatif, thérapeutif et éducatif, dan lequel seront organisés des ateliers intergénérationnels. Solène Espitalié se réjouit de cet empowerment. "A Solid'Agri, il n'y a pas de handicap, il n'y a que des situations handicapantes pour lesquelles des solutions existent", constate-t-elle.

 

Mais si l'épanouissement des salariés est au cœur du projet, Solid'Agri ne perd pas de vue la rentabilité.

 

 

Le bouche à oreilles permet aux 9 salariés de Solid'Agri de travailler toute l'année, sans relâche. Pourtant, la cohabitation n'était pas une évidence. De part et d'autre, les préjugés étaient nombreux : le monde agricole, peu familiarisé avec le handicap, ne pensait pas pouvoir embaucher des personnes handicapées; les acteurs du médico-social pensaient eux que l'agriculture n'était pas compatible avec le handicap. Solid'Agri a prouvé à chacun ses torts. Dans quelques semaines, les salariés débuteront un chantier important pour le Vaucluse : la saison des vendanges.