Recherche

Mes amours, former des personnes trisomiques à la vie sexuelle

Bénédicte de Fréminville, généticienne
Bénédicte de Fréminville, généticienne

La FIRAH a tenu une rencontre pour présenter les programmes de recherche en cours liés au handicap.

Le 19 mars, la Fondation internationale pour la recherche appliquée au handicap a tenu sa rencontre annuelle à Nanterre, en présence de son président, le généticien Axel Kahn mais aussi des porteurs de projets soutenus. Mes Amours fait partie des programmes soutenus, il vise à former des personnes atteintes de trisomie 21 afin qu'elles s'approprient leur vie sexuelle et amoureuse. Ce projets vise à créer des binômes, comprenant deux personnes, l'une handicapée, l'autre valide, qui peuvent à leur tour devenir formateurs. Lancé à l'université Lyon II. Pour la généticienne Bénédicte de Fréminville, qui participe à Mes Amour, la méthode présente l'avantage de faire participer les personnes porteuses de handicap.

 

 

Parmi les travaux soutenus par la FIRAH on peut également citer Habitat pour une société inclusive. Ce projet de recherche également en cours vise à identifier les facteurs de réussite en matière de participation à la société des personnes handicapées.