équitation

Jeux équestres mondiaux : Caen accueille aussi les cavaliers handicapés

Si cavaliers vont tenter de ramener une médaille en para-dressage aux Jeux équestres Mondiaux de Caen
Si cavaliers vont tenter de ramener une médaille en para-dressage aux Jeux équestres Mondiaux de Caen
Les Jeux Equestres Mondiaux débutent demain en Normandie. La délégation française compte six cavaliers handicapés dans ses rangs.

L'équipe de France est en piste pour les Jeux Equestres Mondiaux qui se déroulent à Caen du 23 août au 7 septembre. Six cavaliers handicapés participent à cette compétition internationale en para-dressage. Il s'agit d'un concours équestre équivalent à celui des valides, mais adapté en fonction de chaque compétiteur. Les athlètes sont rassemblés en groupes  par degré de handicap (appelés grades), en fonction de la mobilité, de la force et de la coordination allant de 1 (cavaliers les plus handicapées) à 4 (personnes les moins atteintes). Le concours comporte trois épreuves : la manche par équipes, la reprise individuelle imposée et  la reprise individuelle libre en musique.

 

La médaille dans le viseur


Pour atteindre un haut niveau, l'école nationale française d’équitation de Saumur a entraîné les six compétiteurs. Les espoirs de médaille sont donc permis dans les rangs tricolores. En tout cas, les cavaliers engagés vont aux mondiaux pour accrocher le podium. "C'est l'objectif. On n'est pas dans la découverte de l'équitation, ce n'est pas du loisir. Ils se préparent comme les sportifs valides et s'entraînent régulièrement, le niveau est très élevé", explique Nathalie Mull, coordinatrice du pôle France de para-dressage de l'école de Saumur.


Le para-dressage a été intégré aux Jeux Equestres en 2010,  ce qui permet aux cavaliers en situation de handicap de participer à ce championnat prestigieux. Il est également l'unique sport paralympique où les cavaliers et les chevaux peuvent être médaillés.  Un vrai test pour les Bleus dans l'optique de préparer les Jeux de Rio qui se dérouleront en 2016.