Maltraitances en IME

L'IME du Gers sous tutelle

L'IME, la maison d'enfants « Le Moussaron » (photo de Michel Amat, Sud Ouest)
L'IME, la maison d'enfants « Le Moussaron » (photo de Michel Amat, Sud Ouest)
Un établissement privé d’accueil d’enfants et jeunes adultes souffrant de graves dysfonctionnements est placé sous administration de l’Etat, après notamment de nombreuses plaintes d’associations et des enquêtes de l’Agence Régionale de Santé.

La maison d’enfants « Le Moussaron », à Condom, dans le Gers, placée sous tutelle. C’est ce qu’a déclaré,  ce mercredi, la ministre en charge du Handicap, Marie-Arlette Carlotti. L’institut médico-éducatif (IME), qui accueille 80 enfants et jeunes adultes, semble en effet faire preuve de sérieux dysfonctionnements. Cible des associations, l’établissement avait déjà fait l’objet de plusieurs rapports de l’ARS, l’Agence Régionale de Santé, il y a plusieurs années.

Des dysfonctionnements qui affectent la santé et la sécurité des jeunes

Des « dysfonctionnements susceptibles d’affecter la santé, la sécurité, le bien-être physique et moral, le respect de la dignité et de l’intégrité des jeunes accueillis », écrit notamment l’ARS à propos de l’IME. L’agence a publié un rapport au mois de juillet. Et des problèmes avaient déjà été signalés en 1997, 2001 et 2002. Le ministère a donc décidé de mettre un coup d’arrêt  car « les dysfonctionnements perdurent et la situation est encore très insatisfaisante ».