Aveugles, armes

USA , le port d'armes autorisé pour les aveugles dans l'Iowa

Un client aveugle testant une arme dans un magasin spécialisé.
Un client aveugle testant une arme dans un magasin spécialisé.
Dans l’Iowa, la cécité n’est plus un critère d’inégalité. Les aveugles ont désormais le droit de se défendre au même titre que les voyants sur le seul critère d’une des libertés les plus fondamentales aux Etats-Unis : le port d’armes à feu.

Les shérifs de l’Iowa, cet état du Midwest, sont désormais interdits de refuser le port d’armes aux aveugles. Désormais l’égalité pour les malvoyants s’aligne aussi sur le IIe amendement de la constituion américaine : « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. » (source IIe amendement) Pour autant, les personnes souffrant d’un handicap mental, les anciens détenus ou les personnes consommant de la drogue n’ont pas le droit de posséder une arme.

 

« Imaginez-moi avec un pistolet ! C’est juste fou ! »

Les réactions ont été nombreuses après l’annonce de la nouvelle loi dans un article du journal Des Moines Register. Le musicien et chanteur aveugle, Stevie Wonder avait déjà condamné le projet en janvier 2013 « Imaginez moi avec un  pistolet. C’est juste fou », avait-il déclaré. D’autres ont tenté l’ironie, comme l’animateur Stephen Colbert : «  Les armes marchent bien mieux pour s’orienter dans les rues que les cannes. Si vous pointez un pistolet dans la rue, croyez-moi, un chemin va s’ouvrir devant vous ! »


Interdire le port d’armes : un échec de la politique Obama

Le port d’armes reste un sujet très discuté aux Etats Unis, surtout après les actes violents impulsifs à répétition. On se souvient de ce jeune adulte en décembre 2012, tirant sur des enfants dans une école avant de se suicider. Ou encore de cet enfant de 5 ans qui, en jouant avec son arme à feu a tué sa petite soeur de 2 ans. Au printemps 2013, un amendement interdisant la possession d’armes à feu avait fait l’object d’un engagement personnel de Barack Obama, mais n’a pas été retenu au Sénat. Le Lobby NRA (National Rifle Association), fervant défenseur du port d’armes, est bien trop puissant.