Exosquelette Robot

HAL, exosquelette robotisé, devient un dispositif médical en Europe

HAL devrait être commercialisé en 2015.
HAL devrait être commercialisé en 2015.

HAL, un exosquelette japonais qui permet de renforcer les capacités physiques de son utilisateur vient de recevoir la norme CE en Allemagne. Le robot pourra bientôt être produit en masse et utilisé en Europe par les personnes handicapées.

HAL, créé par la société japonaise Cyberdine vient de franchir avec succès une étape clé  de son développement en Allemagne. Il répond à toutes les normes de sécurité imposées par l’Union européenne et vient de recevoir le certificat CE, pour « conformités européennes ». A terme, l’exosquelette pourra donc être produit en masse et commercialisé en Europe.

 

Plusieurs usages pour le robot

 

HAL pourra alors être utilisé pour permettre aux personnes lourdement handicapées ou âgées de se déplacer.  Le dispositif pourrait également réduire la pénibilité du travail des personnes déplaçant des charges lourdes. HAL est capable de déplacer cinq fois le poids de son utilisateur.

 

Deux robots différents

 

Le robot est alimenté par une batterie et détecte les signaux électriques envoyé par le cerveau de son utilisateur. Il analyse alors ces signaux et l’exosquelette le traduit en mouvement. La société Cyberdine a développé deux robots du type HAL. Le HAL 3 a un usage uniquement réservé aux jambes tandis que le HAL 5 est un exosquelette complet qui englobe les bras, les jambes et le torse.

 

Une commercialisation en 2015

 

L’exosquelette a déjà été approuvé au Japon. Des essais cliniques du robot sont en cours au Danemark. Désormais certifié comme un dispositif médical dans toute l’Europe, Hal pourra y être commercialisé à l’horizon 2015 pour environ 3240 euros.