Paralympiques

Le Fur complète sa collection

Médaille d'argent et énorme chrono pour sa dernière course des Jeux
Médaille d'argent et énorme chrono pour sa dernière course des Jeux

Marie-Amélie Le Fur pourra se targuer de rapporter une médaille de chaque couleur de ses Jeux paralympiques londoniens. Après le bronze à la longueur, l'or sur 100m, la tourangelle a décroché l'argent sur le 200m ce soir.

Avec en plus un chrono dément (26''76), en-dessous de l'ancien record du monde, la tricolore a conclu de belle façon sa quinzaine anglaise.

 

Partie encore comme un boulet de canon, elle prend le dessus sur la Néerlandaise Marlou Van Rhijn jusqu'a la sortie du virage. Mais celle-ci, qui avait déjà battu le record du monde de la distance en série, la veille, s'emploie dans la dernière ligne droite et, malgré une course quasi-parfaite, la Française ne pourra résister.

Van Rhijn, seule double amputée de la course, bat de nouveau le record du monde (26''18) et s'impose finalement sans appel. Derrière, Marie-Amélie termine tranquillement pour s'offrir la seule médaille qui lui manquait au cours de ces Jeux.

 

"Je suis contente. Je m'étais dit que si je faisais deuxième avec un super chrono je serais satisfaite. Devant, Marlou était trop forte. Mes Jeux sont réussis, je voulais au moins décrocher une médaille d'or. Oui, Marlou est double amputée ; c'est vrai, peut-être que ça l'avantage. Mais c'est difficile de la changer de catégorie, puisqu'elle est la seule dans ce cas-là. Marlou est une grande championne et elle mérite largement sa victoire".

 

Sans regrets, et à seulement 23 ans, Marie-Amélie Le Fur, on s'en doute, a encore de longues années devant elle.