EasyJet

Discrimination au handicap : EasyJet récidive

Nouveau cas de refus d’embarquement d’une personne handicapée par la compagnie EasyJet. Le 4 janvier dernier, Martin Sabry se présente à Londres-Gatwick pour embarquement sur un vol vers Montpellier.

 Il embarque.  Et c'est une fois dans l’avion, que les ennuis commencent. La suite c’est lui qui la raconte. « Le chef de cabine m’a demandé si je pouvais marcher jusqu’aux sorties de secours. J’ai répondu que je pouvais aller jusqu’aux sorties de secours, que je suis en fauteuil roulant, que je peux aller jusqu’aux sorties, mais que je ne peux pas marcher.  Il m'a dit : "On ne peut pas vous garder.". Il a insisté et le personnel m’a fait sortir. On m’a mis dans le couloir, à côté des 200 autres passagers qui étaient en train d’embarquer, et le chef de cabine m’a fait lire les instructions de sécurité, ligne après ligne. A chaque phrase, je devais dire : "Oui je peux faire ça.". Et malgré cela, il m’a annoncé : "On ne peut pas vous garder, vous ne pouvez pas marcher." ».Martin Sabry a dû prendre le vol suivant via Toulouse,  sans problème sur celui-ci.

Scandaleux et humiliant

Le passager n’entend pas en rester là : « J‘ai été entendu par les autorités de l’aviation civile du Royaume-Uni. La première étape c’est de faire une réclamation officielle auprès d’EasyJet. Ça, c’est fait, et on va voir. Maintenant, j’ai quatre mois pour porter plainte… Ça dépendra de leur réponse. Et puis aussi de leur attitude avec les autres passagers handicapés, parce que ça a été scandaleux et humiliant. Depuis,  j’ai reçu des appels d’autres personnes et il est apparu que ce n’était pas un incident isolé. »

Rappelons qu’en France, EasyJet a été condamné pour discrimination, " pour  refus d’embarquement de personne en fauteuil ".