Infos

Accueil > Toutes les infos > Emploi

Jeudi 01 Février 2018 - 13h00

Entreprises adaptées

La Corée du sud veut s’inspirer des entreprises adaptées françaises

Le modèle français d’entreprise inclusive intéresse les professionnels étrangers. Leur spécificité : employer au moins 80% de personnes handicapées. Un véritable rôle d’insertion grâce à l’aide de l’Etat. Une délégation de Corée du Sud s’est rendue lundi en Seine-et-Marne, à Moissy-Cramayel, pour visiter l’entreprise adaptée ATF GAIA.

Une délégation de Corée du Sud est allée visiter l'entreprise adaptée ATF GAIA en Seine-et-Marne, à Moissy-Cramayel
Une délégation de Corée du Sud est allée visiter l'entreprise adaptée ATF GAIA en Seine-et-Marne, à Moissy-Cramayel

Les entreprises françaises adaptées plaisent. Particulièrement au pays du Matin calme où malgré les efforts fournis pour l’insertion des personnes handicapées, les autorités souhaitent aller plus loin. Il existe un équivalent coréen des entreprises adaptées mais avec un seuil d’emploi de personnes handicapées beaucoup moins important. Il n’est que de 30% chez eux contrairement à la France où il est de 80%. La Corée du Sud a également sa propre agence d’emploi destinée aux personnes en situation de handicap, l’Agence KEAD. Yun Kaolin y travaille. Elle explique les difficultés rencontrées dans son pays. ”Bien que par rapport à la France on est assez loin, je crois aujourd’hui que nous sommes assez développés. Mais comme la Corée a grandi trop vite, il y a des décalages, affirme la jeune femme, pour la personne handicapée le système « bien être » ne s’est pas assez développé. Il y a beaucoup d’handicapés qui n’ont pas assez d’argents pour vivre. 

 

« Mettre en avant un savoir faire »

 

C’est après un salon organisé en Corée du Sud, au côté de la Confédération européenne des entreprises inclusives, que le pays a commencé à s’intéresser aux entreprises françaises adaptées. Lundi, la visite s’est déroulé à ATF GAIA, une entreprise qui conçoit des matériaux informatiques. Sylvain Couthier est président de cette société. C’est l’occasion pour lui de faire connaitre ce modèle qui fonctionne bien en France. ”On se fera un plaisir de collaborer avec eux. C’est mettre en avant un savoir-faire, explique-t-il, en ce qui me concerne je prends ça pour une très bonne nouvelle et une reconnaissance du modèle de l’entreprise adaptée aujourd’hui qui est un modèle très pertinent en termes d’insertion des personnes éloignées de l’emploi

 

D’autres visites comme celles-ci devraient avoir lieu dans l’avenir. Certainement cette fois-ci en Allemagne ou en Espagne. L’objectif des visiteurs : s’inspirer des bonnes pratiques européennes en matière d’inclusion des travailleurs handicapés.

 

 

Marine Nouven

A lire également

Commentaires

La Corée du sud veut s’inspirer des entreprises adaptées françaises

Podcasts