Infos

Accueil > Toutes les infos > Société

Mercredi 17 Janvier 2018 - 14h21

Grand Paris

Jeux olympiques et paralympiques à Paris, l’accessibilité des transports est elle menacée ?

La cour des comptes rend public ce mercredi 17 un rapport alarmant sur l’explosion des couts du chantier du Grand Paris. Le budget initial de 25.5 milliards atteint déjà les 38.5 milliards. De son coté, devant les sénateurs, Elisabeth Borne, la ministre des transports indique que le délai de Paris 2024 ne sera pas respecté.

La future gare de la ligne 15 sud de Pont de Sèvre
La future gare de la ligne 15 sud de Pont de Sèvre

C’était un des points clé du dossier de candidature de Paris 2024 : « la performance du réseau de transports francilien à l’horizon 2024 a été un argument déterminant » rappelle Ile-de-France mobilité, l’organisme qui gère les transports régionaux (ex STIF) sur son site internet. Le même organisme précise : « d’ici 2024, la totalité des transports collectifs de surface seront accessibles aux personnes à mobilité réduite ».

Aujourd’hui, le rapport de la cour des comptes puis les déclarations de la ministre interrogent sur la capacité de tenir ces engagements.

La cour des comptes dénonce l’explosion des couts et s’interroge sur la capacité de tenir les délais et fait part de ses « sérieuses interrogations sur la capacité à respecter les échéances olympiques ». Mais la cour estime que le projet pourrait laisser une dette trop importante et « s’interroge sur le caractère amortissable de la dette du projet à long terme. »

« Le calendrier est trop ambitieux »

Interrogée par la sénatrice communiste du Val de Marne, Laurence Cohen, la ministre des transports explique que « le calendrier proposé jusqu’à présent était pour partie trop ambitieux. » Sans remettre en cause le projet dans son ensemble, le gouvernement veut revoir le calendrier. Elisabeth Borne a confié une mission au préfet d’Ile-de-France pour qu’il propose un nouveau calendrier et les priorités des travaux « dans les prochains jours »

Dans le collimateur de la ministre la ligne 15 sud qui doit relier le Pont de sèvre à Noisy-Champs. Les études préalables ont mis en évidence des couts plus importants que prévu.

Mais si les délais ne seront pas tenus, la ministre l’affirme : « l’intégralité du schéma d’ensemble du GP express sera maintenu ».

Vincent Lochmann

Commentaires

Jeux olympiques et paralympiques à Paris, l’accessibilité des transports est elle menacée ?

Podcasts

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission L'invité de la rédaction

Logo de l'émission Rencontres en établissement - L'envers du MédiaLab

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy