Infos

Accueil > Toutes les infos > Sport

Mardi 05 Décembre 2017 - 21h11

Solidarité

L’Aplajh lance un appel pour ne pas couler

L'association de Noisy-le-Grand, qui propose des activités sportives aux personnes handicapées lance un appel aux cotisants bienfaiteurs afin de pallier la diminution du nombre de contrats aidés. L’aplajh, (Activités sportives pour les publics handicapés), veut également passer d’utilité publique pour avoir plus d’autonomie financière.


L’Aplajh est une association créée il y a sept ans par Nathalie Dagnet. Elle accompagne cette année 53 personnes souffrant de handicaps divers (moteur, cérébral, accidenté cérébrolésé, retard mental, autisme, tétraplégie, amputation, surdité, déficience visuelle) en région parisienne. Véro, François, Nadjouma, Théodora et les autres prennent du plaisir une fois par semaine pendant une heure à la piscine en initiation à la natation.
« Dans l’eau, je peux marcher » nous confie Théodora qui arrive en fauteuil sur le bord de la piscine de Vincennes. Quant à Véro, elle arrive à nager maintenant alors qu’avant, elle avait besoin de la frite. Ils s’amusent tous dans l’eau et profitent de l’apesanteur réduite dans l’eau pour se sentir légers.

Contrats aidés en baisse, l’Aplajh en danger

Mais depuis l’annonce du gouvernement de diminuer de façon drastique le nombre de contrats aidés, l’association qui emploie deux contrats, a fait ses comptes. Si elle ne fait pas appel à d’autres moyens d’embaucher, elle ne pourra pas survivre. Depuis un mois et demi, elle a donc lancé un appel aux cotisants bienfaiteurs à raison de 35 euros par an. Autre solution : passer d’utilité publique ce qui ouvre à d’autres subventions au niveau national et même européen. Pour l’instant, l’association est d’intérêt général. Charlène, professeur d’activité physique adaptée depuis deux ans en contrat aidé, dont le contrat s’achève en début 2018, ressent une appréhension. « On est un peu démunis », confie-t-elle. « Mais on ne baisse pas les bras, on ne va pas se laisser faire », reprend Nelly, autre contrat aidé de l’association au micro de Vivre FM.

Cotisants bienfaiteurs

Une bénévole de l’Aplajh a eu l’idée de proposer une solution : faire appel à des cotisants bienfaiteurs.
« Ce sont des gens qui ne bénéficieront pas directement de nos services puisqu’ils sont ciblés sur les personnes handicapées mais nous aurons aussi des événements où tous les publics pourront se retrouver dans un esprit de partage », précise Nathalie Dagnet, la fondatrice et présidente de l’association.
D’ici le 16 décembre, l’Aplajh a besoin de 200 cotisants bienfaiteurs. Pour l’instant, elle en compte 76.  Pour devenir cotisant bienfaiteurn : L’APLA’JH de Nathalie, Café la Fée 4 rue pasteur 93160 Noisy-le-Grand.

Stéphanie Sérac

Commentaires

L’Aplajh lance un appel pour ne pas couler

Podcasts

Logo de l'émission Au plus près de la recherche

Logo de l'émission Les spécialistes - Emploi et  handicap

Logo de l'émission L'invité de la rédaction

Logo de l'émission À l'asso !