Infos

Accueil > Toutes les infos > Politique

Jeudi 13 Avril 2017 - 17h31

Web

Les sites web des candidats à la présidentielle moins accessibles qu’en 2012

Les sites web des prétendants à l’Élysée ne respectent pas les normes d’accessibilité et d’ergonomie. C’est ce qu’a annoncé lundi l’association Valentin Haûy qui a mené un test d’accessibilité mené par des utilisateurs déficients visuels ou seniors.

Une plage braille
Une plage braille

Philippe Poutou est une exception. Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste est le seul à utiliser un site de campagne plus accessible cette année que lors de la campagne de 2012. C’est l’un des enseignements du baromètre mis en ligne par l’association Valentin Haûy le 10 avril, elle a demandé à 21 personnes aveugles, malvoyantes ou seniors de tester chacune entre 2 et 6 sites web de candidats. L’association a demandé à tous les testeurs de chercher sur chaque site l’âge de départ en retraite préconisé par son candidat.

Vidéos et PDF inaccessibles

Le constat est sans appel. Aucune page n’est accessible selon la norme internationale WCAG 2.0. Les testeurs se sont intéressés à la page d’accueil, à celle qui concerne les dons, à la présentation des programmes et aux contenus. Les vidéos ne sont pas sous-titrées ou disponibles en langue des signes. Les fichiers PDF ne sont pas accessibles, c'est-à-dire que l’on ne peut pas y accéder via une synthèse vocale ni zoomer dessus. Finalement, trois utilisateurs sur dix estiment qu’ils ne sont pas autonomes pour consulter ces sites. « Le gros problème sur ces sites est qu'il n'existe pas de moteur de recherche ou de plan du site. L'information semble présente, mais très complexe à trouver », note Pierre, non-voyant, âgé de 56 ans. D’autres utilisateurs font état d’un trop grand nombre de liens sur les pages d’accueil, ou encore de couleurs peu adaptées pour les personnes malvoyantes.

L’accessibilité en recul

Philippe Poutou se classe premier parmi les onze candidats, avec une note de 5,7 sur 10. Jean-Luc Mélenchon a 4, tous les autres concurrents ont 3,5 ou moins. Marine Le Pen arrive dernière du classement avec 2,4 sur 10. La candidate du Front national fait moins bien en matière d’accessibilité par rapport à son site de 2012. Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan et Jacques Cheminade font également moins bien qu’il y a cinq ans.

Rezki Mammar

A lire également

Commentaires

Les sites web des candidats à la présidentielle moins accessibles qu’en 2012

Podcasts

Logo de l'émission Le journal du handicap

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission L'invité de la rédaction

Logo de l'émission L'agenda des associations