Podcasts - L'invité de la rédaction

Jeudi 05 Octobre 2017

Les neuro-sciences pour les jeunes fete de la science (14 octobre)

Invité : Pr Alexis Brice, Directeur général de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière

00:00

Pour la 1ere fois, dans le cadre de la 26ieme édition de la fête de la Science, l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière ouvre ses portes au grand public (petits et grands) sur le thème « Quand je serai grand,….. Je ferai avancer la recherche médicale » retenu cette année par l’évènement national. L’Institut propose de faire connaître le cerveau, son fonctionnement, les outils pour l’explorer et les différents métiers de la recherche, de quoi susciter des vocations….

L’ICM est un centre de recherche dédié à la recherche fondamentale et clinique sur les maladies du système nerveux.

La fête de la science à l'ICM

Soucieux de transmettre une information fiable sur les avancées de la recherche en neurosciences, l’ICM, via son site internet et les réseaux sociaux diffuse régulièrement des contenus scientifiques médiatisés à destination du grand public.

Par ailleurs, à l’occasion d’évènements organisés par l’institut à destination des donateurs, des patients ou du grand public, l’ICM s’engage régulièrement dans la diffusion de messages clairs et simplifiés décrivant les avancées majeures des recherches biomédicales en neurosciences.
Par écrit (journal mensuel des donateurs, un semestre d’avancées) ou lors de conférences (petits déjeuner presse, petits déjeuner donateurs, conférences sciences, art et culture, les Open Brain bar,…) les experts de l’ICM s’engagent à informés le grand public de leurs travaux et résultats.
La fête de la science apparait comme un moment privilégié pour l’ICM pour développer une communication ciblant un public jeune, au travers des divers métiers représentés à l’ICM.
La présentation d’un processus encadré et contrôlé menant à un essai thérapeutique sur l’homme devrait permettre aux plus jeunes de croire à nouveau en l’éthique et à l’indépendance de la recherche biomédicale. L’éveil des consciences sur les expérimentations animales règlementées et sur les efforts faits par la communauté scientifique pour trouver des moyens alternatifs rejoint l’essor des sciences participatives. En effet selon le sondage Ipsos, 64% des personnes interrogées qui se disent prêtes à participer à un protocole scientifique d’étude d’une pathologie et 74% sont prêtes à donner accès à leur dossier médical pour la recherche.
Il est donc important de sensibiliser les nouvelles générations à cet effort collectif pour faire avancer la recherche sur l’homme et de dé diaboliser les essais pré-cliniques, cliniques et thérapeutiques en insistant sur la cadre éthique et réglementé de ces recherches.
Il est également indispensable aujourd’hui de « démystifier » l’image du chercheur isolé et inaccessible en montrant que la recherche est un travail « d’équipe » impliquant des acteurs de niveau d’étude différents et d’expertise différentes. Il est important de montrer aux plus jeunes qu’il est possible de participer à l’identification de nouvelles pistes thérapeutiques pour le « mieux vivre longtemps » sans être pour autant chercheur et effectuer de longues études, chaque corps de métier et d’expertise étant une pierre indispensable à la construction d’une réussite biomédicale.

 

Les informations sont là :

https://icm-institute.org/fr/fds/

Commentaires

Podcasts

Logo de l'émission Au plus près de la recherche

Logo de l'émission Les spécialistes - Emploi et  handicap

Logo de l'émission L'invité de la rédaction

Logo de l'émission À l'asso !