Podcasts - L'invité de la rédaction

Mardi 14 Février 2017

Les femmes réputées "incurables" à Lyon au début du 20é

Invité : Sylvie Callet auteur de "Les murs noirs" éditions Presse du midi.

00:00

Pendant plus d'un siècle, un établissement de Lyon a accueilli des jeunes femmes réputées "incurables". Sylvie Callet nous décrit dans son livre Les murs noirs le quotidien difficile de ces pensionnaires.

 

Que se passait-t-il derrière les murs de cette grande bâtisse lyonnaise tenue par des religieuses ?

A partir de 1819 et jusqu’à la fin de XXe siècle, l’austère maison du quartier d’Ainay à Lyon, offrira l’asile à des jeunes filles dont les parents ne pouvaient s’occuper.

Au micro de Vivre FM, Sylvie Callet explique « il y a des jeunes filles invalides qui ont été placées là parce que leur familles n’avaient pas les moyen de les prendre en charge. Il y a aussi d’autres jeunes filles qui malheureusement ont été évincées de leur famille ou de la vie en société pour se retrouver internées dans ce centre »

Au sein de l’institution se côtoient en effet des jeunes filles orphelines ou en difficulté sociale, mais aussi des jeunes filles ayant un handicap physique ou mental.

« Les jeunes filles n’avaient pas le droit de parler à des personnes de l’extérieur et de s’adresser à des hommes. Dans la tête des personnes qui s’occupe de ces jeunes filles c’est toujours pour leur bien mais ça les met vraiment à l’écart du monde » raconte l’écrivaine.

Le fonctionnement de ce centre non reconnu d’utilité publique, reposait sur le travail de ses pensionnaires. Les religieuses qui étaient convaincues que « l’oisiveté est mère de tous les vices » imposaient aux filles une discipline militaire. Levées à l’aube elles travaillaient sans relâche. Josette internée le 2 janvier 1965 alors qu’elle avait 17 ans raconte « on ne m’a pas demandé où je préférais aller, il fallait apprendre un peu de tout, faire le ménage pendant 4 heures tous les matins. Ce n’était pas évident ».

Grâce à ce témoignage historique d’une vingtaine d’anciennes pensionnaires, et à la participation de son ancien directeur du conseil d’administration M. Defranoux, Sylvie Callet lève le voile sur l’histoire de cet établissement méconnu du centre de Lyon.

Les murs noirs un ouvrage très riche et émouvant ; en décembre 2016 il a remporté la mention spéciale au prix « handi-livres ». 

 

Les murs noirs : parcours de vie des jeunes filles incurables d'Ainay

Sylvie Callet

Editions Presse du midi.

Commentaires

Podcasts

Logo de l'émission Les spécialistes - Emploi et  handicap

Logo de l'émission À l'asso !

Logo de l'émission L'invité de la rédaction

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy