Marie Arlette Carlotti : « on est Ministre un jour, on est marseillais toujours »

La nouvelle ministre déléguée aux personnes handicapées prend son temps pour s’installer. Marie Arlette Carlotti doit d’abord confirmer son élection à Marseille avant de s’installer définitivement dans ses bureaux à Paris. Face au poids lourd Renaud Muselier, chef de file pour l’UMP dans la capitale phocéenne, elle doit batailler sur le terrain si elle veut remporter cette législative qui la met en difficulté. En cas de défaite elle devra quitter le Gouvernement, la consigne est claire. A Marseille, la nouvelle Ministre du handicap affirme « on est Ministre un jour, on est marseillaise toujours ». Sa priorité aujourd’hui c’est donc bien la 5ème circonscription de Marseille.

Huit jours après la passation de pouvoir, elle s’est néanmoins installée dans ses bureaux au 20 de l’avenue de Ségur. Là ou était, avant elle, Marianne Montchamp. Elle rencontrera les Présidents des grandes associations, dans les jours qui viennent mais rien d’important ne se fera avant le 17 Juin jour du second tour des élections législatives.

A coté d’elle Michel Vilbois sera son nouveau directeur de Cabinet. La publication au Journal Officiel devrait se faire jeudi ou vendredi. Il était auparavant à la direction de la sécurité routière. C’est de cette direction que vient aussi le directeur de cabinet de la Ministre en titre de la Santé et des Affaires sociales, Marisol Touraine. Jean Luc Névache était le délégué interministériel à la sécurité routière. L’un et l’autre rejoignent donc aujourd’hui le Ministère des affaires sociales et le Ministère déléguée aux personnes handicapées.

Prendre son petit déjeuner pour une bonne cause

Allier l’utile à l’agréable, c’est le pari du café de la paix. 5 euros pour une boisson chaude, un jus d’orange et un croissant dans un lieu mythique de Paris, pour une bonne cause. L’intégralité des recettes sera reversée pour la recherche sur la chirurgie cardiaque. Le café de la paix doublera la mise, en ajoutant 5 euros au prix payé par chaque client. Une opération similaire avait déjà été organisée l’année dernière. Elle avait permis la collecte de plus de 10 000 euros.

Patrice Roynette, co-fondateur de Mécénat Chirurgie Cardiaque, espère faire plus que l’année dernière : « C’est la deuxième année consécutive que l’on fait cette opération avec le Café de la Paix. L’année dernière on avait à peu près récolté 10 000 euros, c’est le prix d’une opération du cœur d’un enfant. C’est de la chirurgie cardiaque, donc de la chirurgie très chère. Ces enfants viennent seuls en France, Mécénat Chirurgie Cardiaque opère des enfants qui ont une malformation cardiaque, on en a opéré 2000 depuis que l’association a été créée. Je pense que c’est une bonne initiative, et surtout ce qui est intéressant au Café de la Paix, c’est que tout le personnel prend sur son temps, pas sur son temps de travail, ils donnent de leurs temps pour Mécénat Chirurgie cardiaque, donc ils font le service, ils servent les cafés à la terrasse, … On espère que l’on fera plus cette année, l’objectif c’est qu’un maximum de personne vienne prendre son petit déjeuner au Café de la Paix ! Et puis c’est un lieu magnifique avec une très belle terrasse, face au palais Garnier, donc c’est un beau lieu parisien pour venir faire une bonne action » .

Jusqu’à demain, c’est peut-être l’occasion de prendre un petit-déjeuner à prix cassé dans un restaurant gastronomique ouvert depuis 1862 !

Thèmes WordPress - WordPress tuto