En fauteuil roulant pour Londres…

Pour cet homme de 64 ans, il s’agit avant tout de faire parler des jeux paralympiques

Guy Patin est président du comité départemental handisport. Fatigué que l’attention se focalise, comme à chaque fois, sur les jeux Olympiques et que les jeux paralympiques soient délaissés, cet homme de 64 ans a décidé d’entreprendre un trajet considérable: Il s’agit de faire le voyage entre Lille et Londres, soit 550 kilomètres aller-retour.

Ses moyens de locomotion? Son seul fauteuil roulant -auquel a été attachée une troisième roue, ce qui lui permettra d’atteindre des vitesses comprises entre 15 et 20 Km/h- et une inflexible détermination.

Le lillois est parti dimanche 13 mai avec l’objectif de rejoindre, dans un premier temps, Calais, d’où il prendra le ferry pour l’Angleterre.

« A soixante-quinze jours des jeux Olympiques, c’est un moyen pour moi de mettre la lumière sur nous, les sportifs handicapés », explique-t-il. « Nous sommes des sportifs comme les autres ».

 

Nicolas Archirel

 

Thèmes WordPress - WordPress tuto