Vote et accessibilité : les revendications d’un collectif nantais

A dix jours du premier tour de l’élection présidentielle, le collectif associatif « T’Cap », à Nantes, attire l’attention sur la question de l’accessibilité.

Aujourd’hui la législation précise que le bureau de vote doit être rigoureusement accessible. Parfois une planche de bois permet aux personnes à mobilité réduite de pouvoir pénétrer dans les locaux. Olivier Raballand est coordinateur de ce collectif de Loire-Atlantique. Il estime qu’il faut respecter la loi dans les textes et dans l’esprit.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mais l’obligation de mise en accessibilité des bureaux de vote ne concerne pas le seul cas des personnes à mobilité réduite. Par exemple,  l’accès à l’isoloir se pose aussi pour les personnes déficientes visuelles.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le vote par procuration constitue une solution pour pouvoir donner son opinion dans les meilleures conditions. Olivier Raballand estime néanmoins qu’il s’agit souvent d’un choix par défaut.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.



Thèmes WordPress - WordPress tuto