Infos

Accueil > Toutes les infos > Sport

Lundi 12 Mars 2018 - 14h14

Ski alpin

Paralympiques : pas de français déficients visuels en ski Alpin

Reprise ce mardi des compétitions en ski alpin aux Jeux Paralympiques de Pyeongchang . Si les français sont présents dans les catégories « debout » et « assis » ils sont absent chez les déficients visuels. Selon Jean Marie Frichet, on manque surtout de skieurs voyants pour guider les aveugles.

Les skieurs déficients visuels sont précédés de leur guide sur les pistes. (Photo France Paralympique)
Les skieurs déficients visuels sont précédés de leur guide sur les pistes. (Photo France Paralympique)

Hier c’était journée de repos pour les ski alpin aux jeux paralympiques de Pyeongchang en Corée. Retour aujourd’hui des alpins avec aujourd’hui les épreuves du super combiné. Les français sont présents dans les catégories avec Marie Bochet, Arthur Bauchet et Jordan Broisin pour les debout. Chez les assis avec en particulier Frédéric François médaillé de bronze le weekend dernier et Yohann Taberlet. Mais dans la catégorie des déficients visuels aucun concurrentsfrançais.

Il est très difficile de trouver des guides pour les skieurs non voyants, en loisir ou en en compétition

Pour Jean Marie Frichet, chef de mission France en Corée ceci a une explication : le manque de guide pour aider les personnes aveugles à pratiquer le ski alpin. « Il y a beaucoup de non voyant qui voudraient pratiquer le ski mais qui ne peuvent pas, faute de guides. Déjà pour le ski de loisir c’est très dur à trouver, et en compétition ça demande beaucoup de temps, c’est un investissement »

"Il ne faut pas être trop exigeant"

Il faut que les déficients visuels sont moins exigeants parce que c’est très fatiguant et que ça prend beaucoup de temps. Moi même j’ai été guide pendant 20 ans et ça demande beaucoup de sacrifices. Il y a eu de bonne évolution maintenant la médaille av aux guides aussi. La prime aussi. » La prime de 50 000 euros pour une médaille d’or est donc dorénavant attribué aussi aux guides, une reconnaissance qui permettra peut-être de susciter des vocations…

Comment un aveugle peut skier à 100km/h ? Voir la video de Jon Santacana et son guide Miguel Galindo Garces. (en anglais) 

Vincent Lochmann

Commentaires

Paralympiques : pas de français déficients visuels en ski Alpin

Podcasts