Infos

Accueil > Toutes les infos > Santé

Vendredi 12 Janvier 2018 - 11h18

rencontre

La déficiente intellectuelle : une problématique méconnue

Les états généraux de la déficience intellectuelle se tiennent les 11 et 12 janvier dans la capitale. Deux jours pour aborder l’ensemble des questions liées au handicap mental.

Les états généraux de la déficience Intellectuelle se terminent aujourd'hui
Les états généraux de la déficience Intellectuelle se terminent aujourd'hui

La grande salle de la Maison de l’Unesco est pleine pour cette première journée consacrée à la déficience intellectuelle. Il faut dire que les enjeux sont importants. Alors que pendant des années on a considéré que les personnes avec un handicap mental étaient incurables, inéducables ou encore inadaptés, les participants à la journée ont voulu montrer que chacun pouvait appendre à progresser et se voir reconnaitre des compétences quel que soit son handicap. 

L'évalution : un point majeur 

Le point de départ d’une meilleure participation des personnes passe par l’évaluation. " Dans le cadre de la filière DéfiScience nous avons constitué un groupe de travail vraiment multidisciplinaires qui nous a permis de revisiter l’ensemble des textes qui existent, explique Aurore Curie, neuropédiatre, nous avons décidé de les classer par domaines et en fonction de chaque domaine nous avons recensé ce qui existaient comme outil et fait tout un travail de recherche pour extraire les données pertinentes pour pouvoir réévaluer dans ce groupe de travail quels étaient les avantages et les inconvénients de chaque test. "

Les enjeux de ces deux jours 

Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées est également présente. Elle a tenu à rappeler les enjeux : "pouvoir absolument déterminer la place de la personne déficiente intellectuelle dans la société inclusive, affirme-t-elle, profiter des avancées de la science pour mieux prendre en compte justement les besoins d’apprentissage c’est très important, puisque tout doit commencer par l’école, les méthodes d’apprentissage, si l’on veut pouvoir offrir une formation, une insertion pour que la personne déficiente intellectuelle vive enfin dans cette société inclusive, au milieu des autres."

Dans l’après-midi, des parents d’enfants atteints de déficience intellectuelle tiennent à livrer leurs témoignages. Ces récits ont ému le public qui n’a pas hésité à applaudir.

 

 

Marine Nouven

A lire également

Commentaires

La déficiente intellectuelle : une problématique méconnue

Podcasts

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission À l'asso !

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission À l'asso !