Infos

Accueil > Toutes les infos > Culture

Mardi 22 Août 2017 - 17h00

Séries

Game of Thrones : le handicap en haut de l'affiche

La saison 7 de Game of Thrones suscite des passions planétaires. La saga fait une place de choix au handicap et se différencie des autres séries. En 2013, George R. R. Martin, l'auteur des romans d’où sont tirés la série, a reçu un prix qui récompense les films ou séries qui défendent l'idée que le handicap est une caractéristique de l'humanité.

Tyrion Lannister, interprété par Peter Dinklage. Crédit : HBO
Tyrion Lannister, interprété par Peter Dinklage. Crédit : HBO

Qui n'a pas entendu parler de Game of Thrones ? La chaîne américaine HBO diffuse actuellement la saison 7 de la série, inspirée des romans de George R. R. Martin. Si la saga est connue pour son univers médiéval-fantastique, ses complots, ses meurtres, et ses disparitions de personnages principaux, elle marque également par la présence de personnages handicapés, placés sur le devant de la scène.

Attention ! Cet article révèle des informations sur l’intrigue, de la saison 1 à la saison 7.

Des personnages principaux en situation de handicap

Depuis la première saison, les personnages en situation de handicap sont nombreux dans Game of Thrones. Leur particularité ? Ils ne sont pas cantonnés dans des rôles secondaires. Souvent, ces héros parviennent à faire de leur handicap une force, dans un monde déchiré par la guerre.

Tyrion Lannister, l'homme politique de petite taille

Tyrion Lannister est surnommé le Lutin, le Nain, le gnome ou encore le mi-homme. Il est l’un des personnages principaux de la saga. Sa mère étant morte en couche son père le considère comme un diablotin. Tyrion, en raison de sa petite taille, ne peut se distinguer sur le champ de bataille ce qui est impensable pour un fils de bonne naissance. Dès la première saison, les réalisateurs peignent un personnage sensible et lui prêtent une sexualité débridée, décomplexant ainsi, les tabous sur la sexualité des personnes en situation de handicap. Au fil des saisons, Tyrion s’affirme : il part au service de la prétendante au trône de fer Daenerys Targaryen et devient sa main, c’est-à-dire son plus proche conseiller. En sept saisons, Tyrion a réussi à se faire un nom à Westeros, mais surtout une place dans le cœur des téléspectateurs. Le personnage de Tyrion est interprété par Peter Dinklage, le seul acteur de la série en situation de handicap.



Bran Stark, l'enfant paralysé

Bran appartient à la maison Stark. Dans la première saison, alors âgé de dix ans, il surprend involontairement  les jumeaux Jaime et Cersei Lannister en plein rapport incestueux. Jaime le pousse alors par la fenêtre : après plusieurs jours de coma, Bran se réveille paralysé des deux jambes. Au cours des premières saisons, Bran est transporté sur le dos d’Hodor, son fidèle compagnon. Dans la saison 6, ses amis lui ont confectionné un fauteuil qu’il faut tirer, mais qui lui permet de se déplacer plutôt confortablement. Si Bran ne peut se déplacer physiquement, il peut se déplacer dans le temps grâce à ses visions. Il est donc très important dans l’intrigue puisqu’il donne aux téléspectateurs, des informations primordiales.


Helen Sloan, HBO

 

Hodor, le serviteur aux traits autistiques

Hodor est le garçon d’écurie de la famille Stark. Après la chute de Bran, il assiste le jeune garçon dans tous ses déplacements. Dès la première saison, Hodor est atteint d’une maladie mentale : bien qu’il comprenne parfaitement ce qu’on lui demande. Il ne prononce qu’un mot : « Hodor », ce qui lui vaut ce surnom. Dans la saison 6, les téléspectateurs comprennent d’où vient sa maladie : dans sa jeunesse, ce dernier, qui s’appelait alors Wylis était capable de parler. Mais lorsque Bran, grâce à ses pouvoirs révélés dans la saison 6, entre dans son esprit pour lui faire tenir une porte et échapper à la mort, celui-ci subit une rupture et ne cesse alors de répéter : « Hold the door » (tient la porte) ce qui devient Hodor. Hodor meurt dans cette saison, en gardant la porte pour que Bran puisse échapper aux Marcheurs Blancs, et scelle ainsi, son destin.



Arya Stark, la combattante aveugle

Arya est la deuxième fille du clan Stark. Elle se différencie de sa sœur Sansa par son goût pour la bataille et par son courage à aller au combat. Dans la saison 5, alors qu’Arya est à Braavos, elle est punie par le Dieu Multifaces pour lui avoir désobéi et perd la vue. La jeune Stark qui était alors une excellente combattante doit apprendre à se battre sans pouvoir voir son ennemi. C’est seulement après avoir fait ses preuves auprès du Dieu Multifaces qu’Arya retrouve l’usage de ses yeux. La jeune Stark qui était déjà une excellente combattante, apprend à se battre différemment en raison de sa cécité, et développe ainsi, une grande force mentale.


Jaime Lannister, le soldat amputé

Jaime Lannister, le frère jumeau de Cersei est considéré comme étant le plus grand chevalier de Westeros. Alors qu’il est retenu en otage, il tente de négocier sa liberté. Ses ravisseurs décident de lui couper la main droite, celle avec laquelle il tient son épée. Jaime est alors obligé d’apprendre à se servir de sa main gauche pour se battre et porte une prothèse en or pour cacher son moignon. S’il s’en sort avec sa main gauche pour se battre, Jaime reste faillible en se battant beaucoup moins bien qu’avec son autre main.



Theon Greyjoy, l'héritier traumatisé

Theon Greyjoy est victime de violences physiques et morales de la part de Ramsay Bolton. Le supplice débute dans la saison 3 : Theon subit des humiliations successives et des violences physiques : il vit avec des chiens, est pelé à vif et même castré, ce qui l’empêchera de prétendre à son titre d’héritier des Iles de Fer. Ramsay finit même par lui enlever son identité en l’appelant « Schlingue. » Si son bourreau meurt dans la saison 6, Theon semble être traumatisé à vie et garde des séquelles physiques et mentales de ces années de torture. Dans la saison 7, il préfère s’enfuir plutôt que de sauver sa sœur, de peur de retomber dans les bras d’un ravisseur.



Jorah Mormont, le conseiller lépreux

Jorah Mormont est un fidèle de Daenaerys Targaryen. Dans la saison 5, il est touché par les Hommes de pierre et attrape donc l’écaille grise, une sorte de lèpre qui contamine tout le corps et entraîne la mort. Jorah est sauvé d’une mort certaine par Samwell Tarly, un jeune homme qui se forme à devenir mestre et qui lui enlève tous les tissus infectés. Si Jorah survit, il a dû subir de grandes souffrances pour éradiquer cette maladie.

 

HBO


Les scénaristes de Game of Thrones mettent donc le handicap en haut de l’affiche. Les personnages qui sont atteints d’un handicap ont souvent un rôle déterminent dans la série et sont très appréciés du public. Les réalisateurs sont très investis dans la représentation de la diversité à l’écran.

La diversité comme fil conducteur de la série

 

Si les personnes en situation de handicap ont des rôles très importants dans la série, George R. R. Martin et les réalisateurs parlement également de diversité dans un sens plus général. En particulier, l'orientation sexuelle et le genre sont traités tout au long de la série : l'homosexualité est abordée avec Sir Loras Tyrell. C'est un beau jeune homme, preux chevalier mais aussi héritier de Hautjardin. Dans la première saison, Loras entretient une relation avec Renly Baratheon, prétendant au Trône de fer. Si la grand-mère et la soeur de Loras sont au courant de ses préférences sexuelles et les acceptent, elles essaient tout de même de convaincre Loras de faire un bon mariage afin de faire taire les rumeurs et d'assurer un héritier à Hautjardin.

En outre, le scénario de Game of Thrones place les femmes sur les plus hautes marches du pouvoir. La première à avoir un rôle primordial est Cersei Lannister. Depuis la mort de son mari et de ses trois enfants, Cersei siège sur Westeros. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la reine n'est pas très tendre. Cersei mène son royaume d'une main de fer et n'hésite pas à tuer tous ses opposants. Sa façon impitoyable d'exercer le pouvoir en fait un personnage antipathique.

L'autre figure féminine emblématique de la série, c'est Daenerys Targaryen. Elle est une farouche opposante de Cersei Lannister et est prête à tout pour lui reprendre le trône. Daenerys est plus humaine que Cersei : elle souhaite être une bonne reine et prendre soin de son peuple.

Cersei et Daenerys incarnent le pouvoir quand Arya ou Brienne de Torth représentent la force du combat, à égalité avec les hommes.

Alors, on aime ou pas ?

Mettre en avant la parité, l'homosexualité ou le handicap dans une série est un moyen de sensibiliser les gens et surtout de toucher un public large. Le gros plus de la série, c'est qu'elle ne tombe à aucun moment dans le pathos ou dans la mièvrerie : les personnages handicapés ou les femmes sont forts, courageux et ne suscitente pas la haine. Le handicap des personnages leur donne souvent des talents supplémentaires : Bran est capable de faire entrer son esprit dans le corps d'autrui et d'en prendre le contrôle, Arya, après avoir été aveugle, a acquis une sagesse et peut changer de visage à l'infini. D'autres gagnent avec la survenue d'une invalidité, un supplément d'âme : Jaime Lannister, valeureux chevalier au début de la série aux services de sa soeur, revêt une image beaucoup plus humaine lorsqu'il perd sa main pour sauver Brienne de Torth du viol. On admire ces personnages pour leur courage et leurs qualités en oubliant souvent leur handicap, et si nous sommes capables de le faire derrière notre écran, pourquoi ne pourrions nous pas le faire dans notre quotidien ?

 

 


Clarisse Dutillie

A lire également

Commentaires

Game of Thrones : le handicap en haut de l'affiche

Podcasts

Logo de l'émission Ça des méninges !

Logo de l'émission Ça des méninges !

Logo de l'émission Au plus près de la recherche

Logo de l'émission Les petites histoires