Infos

Accueil > Toutes les infos > Société

Jeudi 13 Juillet 2017 - 15h52

Autisme

Justice pour Rachel, mère séparée de ses enfants autistes

Danièle Langloys, présidente d’Autisme France, avait déjà raconté l’histoire de Rachel lors du lancement de la concertation sur le quatrième plan autisme. Cette mère de famille est une figure emblématique de la mauvaise prise en charge de l’autisme en France. Une pétition est disponible sur Change.org depuis le 12 juillet.


La vie de Rachel a basculé en 2014, alors qu’elle souhaite un diagnostic d’autisme pour ses enfants. Elle se rend donc chez une pédopsychiatre, mais celle-ci lui assure qu’ils ne sont pas autistes et qu’elle invente leurs symptômes. Elle déclare même que Rachel est atteinte d’un syndrome de Münchhausen par procuration, ou autrement dit, qu’elle aimerait que ses enfants soient autistes pour recevoir de l’attention. Elle est jugée toxique pour ses enfants : au terme d’un parcours administratif, un juge ordonne leur placement. Ils sont pourtant reconnus autistes quelques temps après par un organisme spécialisé. Mais le service de l’Aide sociale à l’enfant continue de reprocher à Rachel d’exagérer leurs troubles et maintient le placement.

Mettre fin aux pratiques « malfaisantes »

Danièle Langloys, présidente d'Autisme France espère que cette pétition attirera l’attention sur certains dysfonctionnements juridiques : par exemple, des juges peuvent poser un diagnostic de non-autisme contre l’avis de spécialistes. Elle souhaite aussi arrêter des pratiques « malfaisantes » comme le déni de l’autisme ou la stigmatisation des mères.

Elorn Goasdoué

Commentaires

Justice pour Rachel, mère séparée de ses enfants autistes

Podcasts

Logo de l'émission L'invité de la rédaction