Infos

Accueil > Toutes les infos > Évènement

Jeudi 12 Septembre 2013 - 20h12

Albert Jacquard

Albert Jacquard et le handicap : les réactions

Les réactions sont très nombreuses après la disparition du généticien Albert Jacquard. Celles-ci émanent de personnalités appartenant aux milieux politiques, associatifs et du handicap.

Albert Jacquard, décédé mercredi à l'âge de 87 ans.
Albert Jacquard, décédé mercredi à l'âge de 87 ans.

Le monde du handicap a fait part de sa vive émotion après l’annonce du décès du généticien et humaniste Albert Jacquard.

 

Vincent Assante affirme que « c’est une grande perte pour l’humanité et pour les personnes handicapées en particulier ». Le Président de l’ANPIHM (Association nationale pour l’intégration des personnes handicapées moteur) rappelle qu’Albert Jacquard estimait que « la situation vécue par les personnes handicapées est le concentré des contradictions de l’humanité ».

 

« Le sensible n’est pas le contraire de la raison »


Charles Gardou, directeur de la revue Reliance consacrée au handicap, dont Albert Jacquard était membre du comité scientifique, se souvient : « il m’a raconté cela une fois et je l’ai écouté avec émotion, le traumatisme qui l’avait marqué durant son enfance à l’âge de 9 ans, et qui a été un épisode douloureux où son visage a été modifié (Ndlr : à l’âge de 9 ans, il est victime d’un accident de voiture qui le défigure). Il me racontait alors comment il évitait les miroirs et disait avec humour qu’ils étaient devenus ses plus intimes ennemis ». Charles Gardou précise que « c’est cette dimension de l’homme profondément conscient de cette fragilité qui nous habite tous. Albert Jacquard avait compris que le sensible n’était pas le contraire de la raison. Et cette dimension sensible, il la conjugait avec sa rationalité de polytechnicien, de spécialiste de génétique ».

 

Des réactions des mondes politiques et associatifs


La disparition de Albert Jacquard a également provoqué une grande vague d’émotion dans les milieux politiques et associatifs. Leurs réactions se multiplient depuis l’annonce de son décès, à la mi-journée.


« C'est une grande perte pour nous, Albert était une lumière", a déclaré Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de Droit au logement (DAL), dont le célèbre généticien était président d'honneur. "Albert était un compagnon de route depuis le début, en 1990. C'était son premier engagement sur le terrain et il est resté avec nous jusqu'au bout. Il était toujours disponible, même à 87 ans. Il savait donner de l'espoir à des enfants, à des mal-logés. Il faisait passer des messages compliqués avec des mots simples », a-t-il souligné.

 

Son collègue Axel Kahn le décrit comme « un homme courageux et profondément bon, dont l'humanité des hommes était le combat ».

 

Un hommage rendu par le président de la République

 

« Les Français perdent un savant, et les plus démunis un de leurs plus illustres porte-parole », a réagi François Hollande dans un communiqué. Albert Jacquard était « un grand généticien, un chercheur attaché à la diffusion des savoirs, un professeur renommé et un écrivain respecté », a ajouté le chef de l'Etat. Ce dernier précise qu’« il était également un humaniste engagé qui militait inlassablement pour les droits des plus pauvres, pour leur logement et leur dignité ».

 

Pour sa part, Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, a rendu hommage à un homme qui « a mis la science et ses convictions au service de nombreux combats ».

 

 

 

Ecouter l'intégralité de l'interview de Charles Gardou par Sabrina Khal

Bertrand Cocquerelle avec Sabrina Khal et Olga Loïs

A lire également

Commentaires

Albert Jacquard et le handicap : les réactions

Podcasts

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission À l'asso !

Logo de l'émission Le journal du handicap

Logo de l'émission L'invité de la rédaction