PubliƩ le : Jeudi 12 Avril 2018 - 16h33

Compensation

La prestation de compensation du handicap, un droit mal connu.


Mieux comprendre a prestation du handicap, l'APF vous invite en Ile de France

Créée par la loi de 2005, la Prestation de compensation du handicap vise à aider les personnes handicapées à financer les couts liés spécifiquement à leur situation. Pourtant 13 ans après sa création, elle est toujours mal connue et mal appliquée. L’association des paralysés de France propose une série de réunions de revendication sur le sujet.

L’association des paralysés de France veut sensibiliser les parlementaires aux couts liés au handicap. Durant les mois d’avril et mai, l’association organise des tables rondes dans chaque département d’Île-de-France afin de défendre ce droit fondamental qui finance tous les surcoûts liés à la situation de handicap. L’APF souhaite informer les personnes, mais aussi sensibiliser les parlementaires et pourquoi pas élaborer, de manière collégiale, des propositions d’améliorations des différents dispositifs d’aides à l’autonomie des personnes en situation de handicap quel que soit leur âge.

Le droit à compensation est l’un des piliers majeurs de la loi handicap de 2005, il prévoit que toutes les personnes en situation de handicap ont droit à la compensation des conséquences de leur handicap quels que soient l'origine et la nature de la déficience, l’âge de la personne ou son mode de vie.

L’apf fait une série de constats de divers problème sur le territoire :

  • d’importantes disparités des évaluations et des réponses aux besoins d’aides selon les départements
  • l’inadaptation de la PCH actuelle pour les besoins des enfants et des barrières d’âges à 60 ans et 75 ans
  • des tarifications insuffisantes de la PCH qui occasionnent de très lourds restes à charge
  • des plans d’aides qui sont diminués sans modification de la situation des personnes lors des renouvellements
  • une pression forte des départements sur les plans de compensation devant l’augmentation de ces dépenses ( plus de 71% des dépenses sont faites sur le budget des départements)
  • des besoins qui ne sont toujours pas pris en compte : les activités ménagères, les aides à la parentalité …

La prestation de compensation du handicap.

La perte ou le manque d'autonomie, les incapacités individuelles, diverses dans leur sévérité, peuvent être partiellement ou presque entièrement "compensés" par des aides permettant de retrouver un certain niveau de mobilité, d'autonomie. Ces aides peuvent être de diverses natures: humaines, avec l’intervention d’auxiliaires de vie pour la toilette, la prise de repas, les déplacements, etc. ; techniques, comme un fauteuil roulant, liées à la communication (aides auditives, plages brailles, etc.), à l’adaptation du logement, du véhicule ; ou encore animalières (chien d’assistance par exemple).Plusieurs critères définissent son attribution : le degré d'autonomie, l’âge. Le Baromètre de la compensation lancé en 2016 par l’APF afin d’évaluer la mise en oeuvre de ce dispositif auprès des bénéficiaires comprend 5 critères (Accueil-Information-Accompagnement / Evaluation des besoins / Délais d’instruction / Aides accordées / Gestions et suivi des aides). Les résultats de cette enquête ont démontré une situation pour le moins insatisfaisante et très disparate d’un département à l’autre.

  

Les rendez vous de l’APF


- Mardi 17 avril 14h - 16h

APF du Val d’Oise 4 rue George V - 95600 EAUBONNE

 

- Vendredi 20 avril 13h30-16H30  

APF de Seine-et-Marne 128 allée des Amaryllis - 77190 DAMMARIE-LES-LYS

- Vendredi 20 avril 11h15-13h15

APF du Val-de-Marne 34 rue de Brie - 94000 CRETEIL

- Mardi 24 avril 14h-16h

APF de l’Essonne rue Antonio Vivaldi - 91280 ST-PIERRE-DU-PERRAY

- Lundi 14 mai 14h-16h

APF de Paris 44 rue des Longues Raies - 75013 PARIS

 

Vincent Lochmann